La Peugeot 308 sacrée voiture de l’année 2014

Publié le 03/03/2014 - 18:06
Mis à jour le 15/04/2019 - 09:28

Ce lundi 3 mars 2014, à la veille de l’ouverture du salon automobile de Genève, la Peugeot 308 a remporté le prix de la voiture de l’année 2014, décerné par des journalistes spécialisés européens et faisant référence pour l’Europe. La firme du Lion espère que cette récompense va doper les ventes de cette berline lancée à la fin de l’année dernière et fabriquée dans son usine historique de Sochaux.

une belle pub

"On a beaucoup parlé de Peugeot ces derniers temps, à propos de nombreux sujets mais pas des voitures", a relevé le directeur de la marque, Maxime Picat qui a reçu le prix, faisant allusion à l'actualité récente du constructeur français PSA Peugeot Citroën. Ce dernier, en difficulté, va voir l'Etat français et son partenaire chinois entrer à son capital pour lui apporter de l'argent frais, avec l'espoir d'accélérer son redressement.
  
Cette récompense devrait déjà offrir un coup d'accélérateur aux ventes de la nouvelle 308, estime Bertrand Rakoto, consultant chez D3 Intelligence. "Ce prix inspire la confiance et offre une couverture presse importante, souvent plusieurs mois après le lancement d'un modèle", relève-t-il. "Ceci peut entraîner jusqu'à 20% de ventes en plus", selon lui.
 
Peugeot a enregistré pour l'instant 55.000 commandes pour sa berline, lancée à la fin de l'année dernière et fabriquée dans son usine historique de Sochaux, dans l'est de la France. "Elle sera lancée industriellement et commercialement en Chine, premier marché automobile mondial, au début de 2015", rappelle la marque. Dès ce printemps, une version break sera proposée. La 308 "succède à la 307 (2002), la 405 (1988) et la 504 (1969)", indique Peugeot.
 
Le jury composé de 58 journalistes de la presse spécialisée, dont une seule femme, avait retenu sept finalistes pour cette édition, parmi 30 véhicules. Cinq sont européennes: les françaises Peugeot 308 et Citroën C4 Picasso, les allemandes BMW i3 et Mercedes Classe S et la tchèque Skoda Octavia. Les deux autres sont la japonaise Mazda3 et l'américaine Tesla Model S, arrivée en deuxième position. A noter, deux de ces modèles sont électriques, la citadine de BMW et la berline haut de gamme de Tesla. Le fabricant californien, qui rencontre un grand succès aux Etats-Unis avec ce modèle, ambitionne à présent de se développer en Chine et en Europe.
 
En 2011 et en 2012, le jury avait désigné voiture de l'année des modèles électriques.
 
Pour pouvoir concourir, les voitures doivent avoir été mises sur le marché avant fin décembre 2013 et être vendues à au moins 5.000 exemplaires.
 
L'an dernier, le jury qui représente 22 pays européens (Russie et Turquie compris), avait couronné la dernière génération de la Golf de l'allemand Volkswagen. Ses membres jugent à la fois le design, le confort, la sécurité, le rapport qualité-prix, la maniabilité, le confort de conduite, les innovations techniques et les performances en terme d'émission de CO2 du véhicule, explique l'organisation qui décerne ce prix depuis 1964.
 
Mais ses choix ont parfois été contestés, comme en 1984. Le trophée est revenu cette année là à la Fiat Uno, devant la Peugeot 205 qui rencontrera pourtant un énorme succès et sauvera PSA, alors au bord du gouffre, raconte l'historien Jean-Louis Loubet dans son livre "La maison Peugeot". Le patron de l'époque de PSA, Jacques Calvet, "envoie les journalistes chargés du vote faire leurs essais au Maroc, pendant que Fiat les invite en Floride", explique M. Loubet.
 
Aujourd'hui, les membres du jury peuvent tester les voitures pendant les essais organisés par les constructeurs ou se faire prêter les voitures. Les modèles retenus pour la finale sont testés une deuxième fois à Mortefontaine, en région parisienne.
 
(source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.76
légère pluie
le 21/06 à 12h00
Vent
5.18 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
86 %