Alerte Témoin

Visite de la chambre témoin du nouvel EHPAD rue Paul Bert à Besançon

Publié le 29/05/2013 - 07:29
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:38

Traduction concrète du partenariat existant entre le Conseil général du Doubs, les collectivités locales et la Mutualité Française Doubs SSAM, la construction du futur établissement d’hébergement pour personnes âgées (EHPAD) situé rue Paul Bert à Besançon touche à sa fin. Il accueillera définitivement ses résidents en octobre prochain.

« La Retraite » s’agrandit

Le vendredi 24 mai 2013 était  l’occasion de découvrir la chambre témoin de ce nouvel établissement, en présence de Messieurs Claude Jeannerot, Président du Conseil général du Doubs, Jean-Louis Fousseret, Maire de Besançon et Pierre Alixant, Président de la Mutualité Française Doubs SSAM.

Cet établissement située 13 rue Paul Bert à Besançon, comprend :

  • 60 lits en hébergement complet, dont 30 dédiés spécifiquement aux résidents désorientés de type Alzheimer,
  • 1 résidence services de 10 logements indépendants.

"Le parcours de vie est essentiel. C’est pourquoi nous nous positionnons comme gestionnaire d’EHPAD pour y apporter des réponses aux problématiques de la vie quotidienne" explique  la Mutualité Française Doubs SSAM qui se dit attachée au système de protection sociale à travers cette résidence, 3 axes forts : des établissements accessibles à tous, la préservation de la dignité et de l’intimité des résidents et un projet de vie collectif respectant les individus.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     9.95
    ciel dégagé
    le 05/08 à 6h00
    Vent
    1.87 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    91 %

    Sondage