L'Alternative à Gauche remet en cause l'interdiction de manifester ce week-end

Publié le 27/11/2015 - 16:55
Mis à jour le 27/11/2015 - 16:59

A l'occasion du lancement de la COP 21 à Paris, le préfet du Doubs a exceptionnellement interdit ce mercredi 25 novembre 2015 les "manifestations et les rassemblements revendicatifs se déroulant sur la voie publique ainsi que les déambulations festives" du 28 au 30 novembre. Le mouvement politique l'Alternative à Gauche appelle à ne pas "céder à la peur". 

L'interdiction de manifester ? "Un droit démocratique privé"

Rappelant l'effroi des attentats de Paris du 13 novembre 2015, l'Alternative à Gauche a tenu a ajouter que "nous ne devons pas ignorer la peur de la mort programmée de la planète par un système économique et social destructeur de l’humain et des écosystèmes" avant de poursuivre "qu'il ne faut pas céder à ceux qui prétendent assurer notre sécurité en nous privant de nos droits démocratiques".

Dans un communiqué, les candidat-e-s de la liste de l'Alternative à Gauche du Doubs s'interrogent "sur les motivations réelles de ces interdictions" qui ont annulé la manifestation du collectif Alternatiba à Besançon ce dimanche 29 novembre 2015. "Ceux qui se permettent, en surfant sur l’émotion légitime de tout un peuple, d’imposer un état d’urgence antidémocratique refusent que les citoyen-ne-s proclament l’urgence climatique et qu'ils exigent que les chefs d’Etat prennent enfin les mesures indispensables pour sauver la planète" ont déclaré les membres du parti politique mené par Nathalie Vermorel.

Et l'interdiction des marchés de Noël ?

Selon l'Alternative à Gauche, "les manifestations liées au climat ne présentent pas plus de danger qu’un marché de Noël ou un match de foot" avant d'ajouter "les élections régionales sont maintenues. Il ne peut y avoir deux poids deux mesures ! Ces manifestations doivent être autorisées".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Présidentielle 2022 : un comité de soutien à Emmanuel Macron dans le Grand Besançon

À l'initiative de Karima Rochdi,  conseillère municipale de Besançon (groupe  LREM – MoDem), et de cinq autres personnalités locales, un comité de soutien à l’action du Président de la République a été  créé  à l'échelle du Grand Besançon ce jeudi 16 septembre 2021.

L'avenir de l'écologie se joue (aussi) en Bourgogne Franche-Comté

"Vers une écologie de territoires ?" Temps fort du festival des solutions écologiques porté par la région Bourgogne-Franche-Comté, un débat a réuni une petite centaine de personnes mercredi 8 septembre 2021 à la Citadelle de Besançon : des élus, des partenaires de la Région et de Ville de Besançon mais aussi une trentaine de citoyens.

Débats citoyens sur l’Europe les 10-12 et 24-26 septembre

Des débats citoyens sur l'avenir de l'Europe seront organisés dans les 18 régions de France les weekends des 10-12 et 24-26 septembre, ont annoncé jeudi 2 septembre 2021 le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune et le ministre chargé des relations avec le Parlement Marc Fesneau. Chacun sera également libre de s'exprimer en ligne.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.21
ciel dégagé
le 17/09 à 12h00
Vent
1.67 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
86 %

Sondage