Alerte Témoin

L'Alternative à Gauche remet en cause l'interdiction de manifester ce week-end

Publié le 27/11/2015 - 16:55
Mis à jour le 27/11/2015 - 16:59

A l'occasion du lancement de la COP 21 à Paris, le préfet du Doubs a exceptionnellement interdit ce mercredi 25 novembre 2015 les "manifestations et les rassemblements revendicatifs se déroulant sur la voie publique ainsi que les déambulations festives" du 28 au 30 novembre. Le mouvement politique l'Alternative à Gauche appelle à ne pas "céder à la peur". 

2013-04-11-manifestation_lyceens.jpg
Image d'archive ©miss dom

L'interdiction de manifester ? "Un droit démocratique privé"

Rappelant l'effroi des attentats de Paris du 13 novembre 2015, l'Alternative à Gauche a tenu a ajouter que "nous ne devons pas ignorer la peur de la mort programmée de la planète par un système économique et social destructeur de l’humain et des écosystèmes" avant de poursuivre "qu'il ne faut pas céder à ceux qui prétendent assurer notre sécurité en nous privant de nos droits démocratiques".

Dans un communiqué, les candidat-e-s de la liste de l'Alternative à Gauche du Doubs s'interrogent "sur les motivations réelles de ces interdictions" qui ont annulé la manifestation du collectif Alternatiba à Besançon ce dimanche 29 novembre 2015. "Ceux qui se permettent, en surfant sur l’émotion légitime de tout un peuple, d’imposer un état d’urgence antidémocratique refusent que les citoyen-ne-s proclament l’urgence climatique et qu'ils exigent que les chefs d’Etat prennent enfin les mesures indispensables pour sauver la planète" ont déclaré les membres du parti politique mené par Nathalie Vermorel.

Et l'interdiction des marchés de Noël ?

Selon l'Alternative à Gauche, "les manifestations liées au climat ne présentent pas plus de danger qu’un marché de Noël ou un match de foot" avant d'ajouter "les élections régionales sont maintenues. Il ne peut y avoir deux poids deux mesures ! Ces manifestations doivent être autorisées".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut : « Cette pandémie, inédite dans notre histoire moderne, implique inévitablement une remise en question de nos modèles »

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Après Anne Vignot et Eric Alauzet, voici les réponses de Ludovic Fagaut...

Éric Alauzet : « il faut évoluer et changer nos habitudes de consommation, de production, nos modes de vie… « 

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le deuxième à nous répondre est Éric Alauzet...

Anne Vignot : « L’urgence de la situation nous amène à modifier l’envergure et la priorisation des moyens alloués à certains projets »

MUNICIPALE 2020 • Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Le premier à avoir répondu à nos questions est Anne Vignot, candidate EELV. Voici ses réponses…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.1
ciel dégagé
le 27/05 à 0h00
Vent
2.83 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
62 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune