L'anesthésiste suspecté d'empoisonnements n'aurait "pas respecté son contrôle judiciaire"…

Publié le 10/06/2019 - 13:31
Mis à jour le 10/06/2019 - 13:36

Me Berna, l'avocat de plusieurs parties civiles, accuse le Docteur Péchier, ce dimanche 9 juin 2019 sur BFMTV, de ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire.

péchier.png
péchier.png
PUBLICITÉ

« Nous avons acquis des éléments qui démontrent que le Docteur Péchier n’a pas respecté son contrôle judiciaire », explique l’avocat sur BFMTV. Le mis en cause aurait donc pu tenter « d‘influencer des experts ». « Il a tenté d’influencer de manière déloyale le cours de l’instruction », assure l’avocat.

Si le contrôle judiciaire a bel et bien été violé, le juge des libertés et de la détention est autorisé à placer le suspect en détention provisoire. Pour l’avocat, « Péchier, c’est un mensonge et une manipulation permanents ».

Me Randall Schwerdorffer, l’avocat du docteur, s’est également exprimé sur plateau télévisé : « Je trouve que ce sont des propos qui sont quasiment diffamatoires », indique-t-il en précisant « qu’il a scrupuleusement respecté » le contrôle judiciaire.

De nouveau mis en examen à la mi-mai pour 17 empoisonnements, portant à 24 le nombre de cas suspects, dont neuf mortels, Frédéric Péchier était une nouvelle fois ressorti libre du palais de justice bisontin, soumis à un strict contrôle judiciaire. Le Docteur Péchier peut-il rester libre en dépit des empoisonnements dont il est soupçonné ? C’est la question sur laquelle se penchera mercredi 12 juin 2019 la cour d’appel de Besançon, alors que le parquet veut voir l’anesthésiste de 47 ans derrière les barreaux.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.06
peu nuageux
le 18/06 à 6h00
Vent
0.8 m/s
Pression
1015.65 hPa
Humidité
88 %

Sondage