Alerte Témoin

Le Dr Frédéric Péchier a voulu exercer durant la crise du Covid-19

Publié le 02/07/2020 - 08:43
Mis à jour le 02/07/2020 - 08:43

Le médecin anesthésiste de Besançon, mis en examen pour 24 empoisonnements de patients entre 2008 et fin 2016, a demandé selon une information de France Bleu Besançon une levée de son contrôle judiciaire durant la crise du Covid-19 afin venir en aide au centre de régulation de Poitiers.

Frédéric Péchier anesthésiste Besançon.png
(archives 2017) © d poirier

Interdit d'exercer, le Dr Frédéric Péchier a proposé de renforcer l'équipe du centre de régulation du SAMU de l'hôpital de Poitiers. c'est la troisième fois qu'il demande un aménagement de son contrôle judiciaire, mais la requête a été rejetée par les juges qui ont estimé que la demande n'était pas opportune.

Le médecin anesthésiste a alors fait appel, mais fini par se désister en raison du délai légal. France Bleu Besançon explique que les victimes ont jugé cette démarche "indécente"

Le Dr Péchier a été mis en examen pour 24 empoisonnements de patients entre 2008 et fin 2016, dont neuf sont décédés. Il est soupçonné d'avoir pollué les poches de perfusion de ces patients, âgés de 4 à 80 ans, pour provoquer des arrêts cardiaques puis démontrer ses talents de réanimateur et discréditer des collègues de cliniques de Besançon avec lesquels il était en conflit.

L'anesthésiste a été maintenu en liberté sous contrôle judiciaire, avec obligation de quitter Besançon. Il réside désormais chez ses parents à Poitiers.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

anesthésiste empoisonnement

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi 18 septembre 2019 le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

Justice

Médecin urgentiste du Jura mort du Covid-19 : son épouse a porté plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France. Son épouse, Claire Loupiac avait annoncé début mai vouloir porter l'affaire devant la justice. Une plainte a été déposée ce mardi 4 août 2020. 

« Castaner assassin ! » : peine confirmée en appel pour Frédéric Vuillaume et son ex-compagne

Le leader du mouvement des Gilets jaunes à Besançon et son ex-compagne, ont été condamné en appel à la même peine "1.500 euros d'amende avec sursis" pour avoir outragé Christophe Castaner lors de sa venue à Besançon le 13 mars 2019.  Frédéric Vuillaume (FO) devrait se pourvoir en cassation.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.37
    partiellement nuageux
    le 09/08 à 0h00
    Vent
    1.69 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    82 %

    Sondage