Affaire Péchier : l'anesthésiste n'a pas "les traits d'un tueur en série" selon une contre-expertise psychiatrique

Publié le 12/04/2021 - 15:00
Mis à jour le 12/04/2021 - 14:30

D’après les conclusions d’un rapport confidentiel publiées par le Journal du Dimanche le 11 avril 2021, la contre-expertise psychiatrique de Frédéric Péchier, anesthésiste soupçonné d’avoir empoisonné volontairement 24 patients à Besançon entre 2008 et 2017, ne révèle pas « les traits d’un tueur en série » dans sa personnalité.

(archives 2017) © d poirier ©
(archives 2017) © d poirier ©

Le Dr Péchier est soupçonné d'avoir pollué, de 2008 à 2017, des poches de perfusion de 24 patients (dont neuf mortels), âgés de 4 à 80 ans, pour provoquer des arrêts cardiaques, démontrer ses talents de réanimateur et discréditer ses collègues de clinique, avec lesquels il était en conflit.

Une contre-expertise qui démonte des hypothèses de l'accusation

La contre-expertise psychiatrique de l'anesthésiste a été réalisée par un psychiatre spécialiste des tueurs en série, Daniel Zagury et révèle "l'absence d'argument en faveur d'un profil de personnalité susceptible d'éclairer la commission des faits." En d'autres termes, ce rapport, réalisé à l'issue de deux rencontres entre le psychiatre et l'anesthésiste, démonte des hypothèses de l'accusation.

Frédéric Péchier est sous contrôle judiciaire près de Poitiers depuis sa mise en examen.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

anesthésiste empoisonnement

Affaire Péchier : l’anesthésiste conteste sa mise en examen dans trois cas supposés d’empoisonnement

Les avocats de Frédéric Péchier, médecin-anesthésiste soupçonné de 24 empoisonnements dont neuf mortels mais qui clame son innocence, ont contesté le 9 février dernier à Besançon sa mise en examen dans trois cas. La justice rend sa décision ce mercredi 30 mars 2022.

Tentative de suicide de Frédéric Péchier, l’anesthésiste de Besançon soupçonné de 24 empoisonnements

Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de 24 empoisonnements dont neuf mortels, « a tenté de mettre fin à ses jours » dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2021 ont annoncé ce mardi 5 octobre ses avocats, selon qui « son état est critique » et son « pronostic réservé« .

Justice

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6
couvert
le 04/03 à 15h00
Vent
0.74 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
87 %