Alerte Témoin

LBD : les caméras-piétons permettent de "responsabiliser" les policiers (Castaner)

Publié le 13/03/2019 - 14:50
Mis à jour le 13/03/2019 - 14:50

Les caméras-piétons qui équipent depuis peu les forces de l'ordre utilisant des lanceurs de balles de défense (LBD) permettent de "responsabiliser" les policiers, a estimé ce mercredi 13 mars 2019 à Besançon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Christophe Castaner
Christophe Castaner © Alexane Alfaro

Filmer les conditions d'intervention permet "d'établir les faits et de ne pas se contenter de quelques images volées qu'on aurait pu voir apparaître" et "de responsabiliser (...) le policier", a indiqué à la presse M. Castaner lors d'un déplacement à Besançon, où il a inauguré un commissariat dans le quartier sensible de Planoise.

"Dans ce moment-là, d'allumer la caméra, de prendre le temps peut aussi permettre de ne pas utiliser" le LBD, a-t-il ajouté, notant que "ces dernières trois, quatre semaines, il y a eu très peu de blessés liés aux tirs du LBD".

"Ce ne sont pas les manifestants, ce ne sont pas les +gilets jaunes+ qui les attaquent, ce sont des brutes qui viennent pour casser".

Samedi 2 mars, un homme a été blessé au visage à Paris en marge de la manifestation de l'acte 16 des Gilets Jaunes, "probablement" par un tir de LBD selon des sources concordantes. Face à la controverse autour du LBD, une arme non-létale tirant des balles de caoutchouc de 40 mm de diamètre accusée d'avoir causé de graves blessures et notamment d'avoir éborgné des manifestants, M. Castaner avait annoncé fin janvier que les policiers et gendarmes utilisant cette arme seraient désormais équipés d'une caméra-piéton.

"Il ne faut pas inverser la charge de la preuve", a déclaré le ministre, ajoutant : "Aujourd'hui, ce sont nos policiers, nos gendarmes, nos pompiers qui sont systématiquement attaqués. Ce ne sont pas les manifestants, ce ne sont pas les +gilets jaunes+ qui les attaquent, ce sont des brutes qui viennent pour casser".

Cinq personnes ont par ailleurs été interpellées pour "outrage et rébellion" en marge de la visite de M. Castaner, a indiqué la préfecture du Doubs.

Entre autres critiques essuyées par le LBD, le Défenseur des droits Jacques Toubon a préconisé son interdiction et a réitéré ses critiques mardi dans son rapport annuel.

Plus de 13.000 tirs de LBD ont été enregistrés depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes et 83 enquêtes liées à l'usage de cette arme sont en cours, avait indiqué la semaine dernière le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Laurent Nuñez.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Les maires écolo et la 5G : le pouvoir n’est peut-être pas là où on le croit…

Lors de la campagne pour le second tour de l'élection municipale, le sujet du déploiement de la 5G à Besançon avait été remis sur le tapis notamment par le candidat de la droite Ludovic Fagaut. À cette question, Anne Vignot la candidate EELV qui a été élue le 28 juin dernier a toujours précisé qu'elle n'est pas pour, tout comme de nombreux maires écologistes… Mais concrètement, que les maires soient pour ou contre, peuvent-ils décider du déploiement ou non de la 5G pour leur ville ?

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Groupe d’Eric Alauzet au conseil municipal :  » On essaiera d’être les plus objectifs possible, on ne sera pas dans l’opposition systématique »

Trois heures avant le premier conseil municipal d'installation de la nouvelle maire de Besançon Anne Vignot ce vendredi 3 juillet 2020, Eric Alauzet a tenu une conférence de presse pour présenter son groupe politique au conseil, mais aussi pour énoncer cinq sujets que la maire devra "empoigner" dès ces prochains mois.

Jacques Grosperrin écrit à Anne Vignot

Le sénateur LR et colistier en position non éligible sur la liste "Besançon Maintenant !" de Ludovic Fagaut a écrit une lettre ouverte à la future maire de Besançon avant l'installation du nouveau conseil municipal. L'ancien chef de l'opposition sous l'ère de Jean-Louis Fousseret revient sur l'abstention et demande à Anne Vignot pragmatisme et rassemblement dans l'intérêt général.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.66
    partiellement nuageux
    le 10/07 à 21h00
    Vent
    1.71 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    61 %

    Sondage