Alerte Témoin

Le 68e Festival de musique de Besançon : concours de jeunes chefs d'orchestre, Brahms, concerts gratuits...

Publié le 10/09/2015 - 14:20
Mis à jour le 10/09/2015 - 14:45

Le 68e Festival de musique classique de Besançon débute vendredi 11 septembre 2015 avec en vedette son prestigieux concours international de jeunes chefs d'orchestre, l’un des plus anciens au monde. Cette année, c'est le compositeur, pianiste et chef d'orchestre allemand Johannes Brahms qui sera à l'honneur...

recemment_mis_a_jour145.jpg
©Yves Petit

Jusqu'au 27 septembre, le festival accueillera quelque 800 artistes dans 18 lieux de concert différents en Franche-Comté, essentiellement à Besançon. Le coup d'envoi officiel du Festival de musique sera donné lors de la soirée d'ouverture par un concert symphonique gratuit en plein air de l'Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, dirigé par Jean-François Verdier, et le Kolektif Alambik qui projettera une fresque géante et évolutive sur la Citadelle de Besançon.

Des concerts gratuits 

Le samedi 12 septembre 2015, une série de concerts de musique classique de 45 minutes, en libre accès, est prévue dans le centre-ville de Besançon pour permettre au public d'organiser sa propre promenade musicale. Le festival connaîtra son apogée du mardi 15 au dimanche 20 septembre avec le Concours international de jeunes chefs d'orchestre, "le plus ancien et le plus complet de sa catégorie", souligne le directeur du festival, Jean-Michel Mathé.

Outre une épreuve d'opéra "assez redoutable" dès les quarts de finale, les prétendants au titre se mesureront lors des épreuves de concerto et d'oratorio, balayant un large répertoire d'oeuvres classiques, romantiques et du XXe siècle, précise M. Mathé. Seuls trois candidats, sélectionnés par le jury présidé par Dennis Russel Davies, chef de l'Orchestre symphonique de Bâle (Suisse), parviendront jusqu'à la finale du dimanche 20 septembre.

Un palmarès prestigieux

Ce concours biennal, créé en 1951, a donné ses lettres de noblesse au festival bisontin. Par le passé, le concours de Besançon a lancé la carrière de plusieurs grands chefs d'orchestre comme le Japonais Seiji Ozawa, l'Allemand Gerd Albrecht ou les Français Michel Plasson et Lionel Bringuier. "La notoriété de ce concours est très élevée, notamment en Asie d'où proviennent de nombreux lauréats, et elle reste forte dans la vieille Europe. Nous avons par exemple eu 90 candidats aux présélections de Berlin", note le directeur du festival.

Pour le concours 2015, 20 candidats de 15 nationalités différentes ont été sélectionnés parmi 238 prétendants lors des épreuves de présélection à Pékin, Berlin, Besançon et Montréal (Canada). Trois candidats français ont été retenus pour participer aux épreuves finales de Besançon.

Brahms mis à l'honneur

Le reste de la programmation du Festival de musique sera rythmé par une série de concerts symphoniques donnés par neuf formations symphoniques, dont la célèbre Philharmonie Royale de Flandre, dirigé par Philippe Herreweghe.

Johannes Brahms, compositeur, pianiste et chef d'orchestre allemand mort en 1897, sera à l’honneur de cette 68e édition et une place importante sera réservée aux pianistes, en récital avec Abdel Rahman El Bacha et en concertos avec Andras Schiff ou encore Alice Sara Ott.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Livres dans le Boucle 2020 : le festival du livre de Besançon aura bien lieu… dans un format repensé

3 week-ends •

Initialement prévue du du 18 au 20 septembre 2020, la 5e édition des "Livres dans la Boucle" se tiendra bien cette année, mais se réinvente en raison de l'épidémie de Coronavirus. Rendez-vous sur trois week-ends du 18 septembre au 3 octobre 2020, mais sans grand chapiteau ! Explications.

Little Richard, créateur du rock n’roll, est mort

Avec ses rythmes endiablés et son anti-conformisme flamboyant, il a fait entrer l'Amérique des années 50 dans l'ère du rock and roll : Little Richard, le chanteur légendaire de "Tutti Frutti", est mort samedi 9 mai 2020 à l'âge de 87 ans.

Le gouvernement peaufine le déconfinement, Macron au chevet de la culture

Emmanuel Macron a annoncé mercredi de premières mesures de soutien au secteur culturel, laminé par la pandémie de Covid-19 et exclu en grande partie du déconfinement progressif prévu à partir du 11 mai, soulignant qu'il "faut que les lieux de création revivent" en s'adaptant. En conclusion d'une visioconférence avec une douzaine d'artistes (cinéastes, écrivains, musiciens...), le chef de l'Etat a assuré que "le 11 mai beaucoup de choses pourront reprendre", mais en s'adaptant au coronavirus, entre "bon sens et innovation".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.17
ciel dégagé
le 26/05 à 9h00
Vent
6.04 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
62 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune