Le canoë s'ouvrira-t-il aux femmes à partir des JO 2020 ?

Publié le 18/11/2013 - 16:57
Mis à jour le 18/11/2013 - 17:10

Le canoë, l’un des derniers bastions masculins aux jeux Olympiques, va plaider pour l’inclusion d’épreuves féminines au menu des JO-2020 à Tokyo auprès du Comité international olympique (CIO).

Lors d'une réunion de son comité directeur ce week-end à Lima, la Fédération internationale de canoë-kayak (ICF) a adopté des motions pour soutenir l'inclusion d'une épreuve féminine de canoë monoplace (C1) à la fois en slalom et en sprint sur 200 m.

Jusqu'à présent, les femmes ne peuvent prétendre à l'or olympique qu'en kayak. Le sport est encore loin de la parité, puisqu'aux derniers Jeux de Londres en 2012, les dames n'avaient qu'une épreuve pour briller en slalom contre trois pour les hommes et en sprint, deux tiers des 12 catégories étaient masculines.

Le canoë féminin a fait son apparition aux Championnats du monde seulement en 2010.  Les raisons pour lesquelles le genre féminin n'a pas eu le droit avant cela de concourir à genoux dans un bateau armé d'une simple pagaie, mais seulement assis avec une pagaie double comme en kayak, restent floues. La légende voulait que le canoë soit un sport qui déforme le bassin et pose ainsi un risque pour une grossesse. Du fait de l'absence de compétitions, il n'y avait guère d'adeptes et le nombre limité de pratiquantes justifait l'absence d'épreuves.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Les tireurs sportifs intègrent le SIA

Après son ouverture aux détenteurs chasseurs puis aux détenteurs sans titre, ce sont les tireurs sportifs qui intègrent le système d'information sur les armes (SIA) du ministère de l'Intérieur et des Outre-mer ce mardi 27 février 2024.

Sports : réaction attendue pour le FCSM, le Racing reçoit le leader et l’ESBF accueille du lourd

Au menu de ce week-end sportif des 23 et 24 février 2024, le FCSM doit réagir et afficher ses ambitions face à Martigues, tandis que le Racing reçoit le leader pour tenter un coup d'éclat. En handball, le GBDH et l'ESBF auront affronteront chacun un gros morceau. 

Une nouvelle pivot pour l’ESBF

Le club bisontin vient d’officialiser l’arrivée de Camille Mandret en provenance du club danois de Sønderjyske Håndbold. La pivot a signé un contrat qui la lie à l’ESBF jusqu’en 2026.

Le Norvégienne Céline Solstad débarque à l’ESBF pour 2 ans

Une joueuse norvégienne posera ses valises en France et dans la capitale du temps en juillet 2024. Céline Solstad, passée par Øygarden, Gneist et Fana en Norvège, quittera pour la première fois son pays natal pour se lancer dans une nouvelle aventure. L’arrière droite paraphe un contrat sous les couleurs de l’ESBF jusqu’en 2026.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.93
légère pluie
le 03/03 à 21h00
Vent
2.87 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
89 %