Le coiffeur prête des vélos électriques à ses salariés

Publié le 24/03/2011 - 13:36
Mis à jour le 24/03/2011 - 13:36

En prêtant des vélos électriques à ses salariés pour les déplacements domicile-travail, un patron de salon de coiffure bisontin veut s’inscrire dans une démarche éco-citoyenne et accompagner l’arrivée du tram dans la capitale régionale.

Il voulait s'acheter un vélo électrique. Il est sorti du magasin avec un bon de commande de six exemplaires... Jean-Christophe Robelet, patron coiffeur de Besançon, n'a pas l'habitude de couper les cheveux en quatre. Cinq employés sur dix de son salon «Les Barbiers de Saint-Amour» sont depuis dotés d'un vélo électrique pliable d'une valeur de 1166 € pour assurer une partie de leur déplacement domicile-travail.

Le coup de cœur de coiffeur bisontin s'est vite révélé rentable pour les cinq salariés qui payaient chaque année 1000 € de parking et presque autant de PV... Sans compter le coût du déplacement en voiture beaucoup plus onéreux que le train. En contrepartie, les bénéficiaires s'engagent à utiliser ce moyen de transports au moins trois fois par semaine.

60 km d'autonomie

Ils prennent le train jusqu'à Besançon, déplient leur vélo rangé dans un sac prévu pour - soit l'équivalent d'une valise d'une vingtaine de kilos - et c'est parti pour le salon de coiffure situé dans la Boucle du Doubs. Idem le soir pour « remonter » à la gare. Là, la batterie électrique est vraiment appréciée...

« C'est plus qu'un vélo électrique, c'est un changement de vision global de la société. Au-delà du pouvoir d'achat dont bénéficient ainsi nos collaborateurs, c'est une réflexion d'ensemble sur l'écologie, pas seulement un objet promotionnel », explique Jean-Christophe qui a bénéficié du soutien d'une grande marque de cosmétiques et de la complicité d'un assembleur de vélos de Thise (Sun City).

Pour les deux inséparables gérants de salons «éco-citoyens», Jean-Christophe Robelet et Boris Cordier, la mise en place de ce système correspond à la volonté de s'inscrire dans de nouvelles démarches en matière de transport urbain en lien avec le développement de l'activité commerciale. Rares sont les artisans et commerçants du centre-ville de Besançon à se préoccuper d'accompagner l'arrivée du tramway dont le chantier va perturber le trafic jusqu'en 2015.

Une prime de 150 euros

« J'apprécie la manière dont vous positivez les contraintes initiales du tram », a répondu Jacques Mariot, adjoint au commerce, en buvant du petit lait. Ce dernier en a profité pour confirmer l'attribution par la Ville de Besançon d'une prime de 150 € versée à tout acheteur d'un vélo électrique avec, tout de même, un budget annuel total limité à 15 000 €.

« Il faut changer nos habitudes, faisons-le avec l'arrivée du tramway et faisons le intelligemment », a lancé Jean-Christophe Robelet en précisant que son vélo pliable pouvait facilement se transporter en train, en tram, en voiture, voire même en avion.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

172 millions d’euros investis par l’agence de l’eau au 3e trimestre 2023

Au cours du troisième trimestre 2023, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a accompagné près de 1.700 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques dans les bassins Rhône-Méditerranée et de Corse. Des investissements dynamiques et "à la hauteur des enjeux pour l’eau dans le contexte de changement climatique" pour l’agence de l’eau.

Deux ans de soutien à l’Ukraine pour l’association UKRaide

Le 24 février 2024 a marqué les deux ans du lancement de l’opération militaire spéciale russe contre l’Ukraine. Une guerre qui ne respecte pas le droit international et qui vise inlassablement des infrastructures non militaires telles que les écoles, les jardins d’enfants, les logements de particuliers ou encore les hôpitaux. En 2024, l’association UKRaide poursuit sa mobilisation en continuant d’acheminer des camions d’aide en Ukraine.

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Dijon recevra les Assises européennes de la transition énergétique en 2026

Alors que se tiendra à Dunkerque la 25ème édition des Assises européennes de la transition énergétique les 10, 11 et 12 septembre 2024, les trois co-organisateurs historiques de l’évènement – la Communauté urbaine de Dunkerque, Bordeaux Métropole et l’ADEME - annoncent l’entrée officielle de deux nouveaux territoires, Dijon et Strasbourg, dans l’organisation de cet évènement pour répondre collectivement aux défis cruciaux de la transition énergétique : le dérèglement climatique et la souveraineté énergétique nationale et européenne.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.56
couvert
le 26/02 à 9h00
Vent
1.2 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
93 %