« Le combat des régions » sur M6 : un chef vésulien représente la Haute-Saône

Publié le 13/07/2022 - 11:39
Mis à jour le 15/07/2022 - 14:19

M6 propose depuis le 10 juillet une nouvelle émission Le combat des régions - ma cuisine est la meilleure de France dans laquelle 56 chefs défendent leur cuisine locale et leurs grands classiques culinaires régionaux. Boris Monnin, chef haut-saônois, participe à la compétition...

Même si Boris, 37 ans, n’est pas natif de la Haute-Saône, mais de Besançon, il se considère comme Haut-Saônois d’adoption et en est fier. Grand amoureux de la nature, il aime ramasser les champignons, pêcher et surtout travailler cette nature dans ses assiettes. Ce fervent défenseur de l’anti-gaspillage est un restaurateur fidèle envers ses producteurs locaux. Il considère sa cuisine comme "naturelle", proche des produits du terroir. 

Boris Monnin © Homayoun Fiamor / Studio 89 / M6

Norbert Tarayre, Gilles Goujon et Aurélie Chaigneau

Avec 55 autres chefs issus d’autres régions, Boris Monnin va devoir défendre sa cuisine locale derrière les fourneaux pour montrer que ses "petits ou grands plats" sont les meilleurs de France. Dans cette compétition, les chefs seront soutenus par des délégations de leurs départements ou régions où le chauvinisme va côtoyer le talent lors des dégustations. Pour les juger : Norbert Tarayre, chef cuisinier passionné des terroirs, Gilles Goujon, chef 3 étoiles et Meilleur ouvrier de France et Aurélie Chaigneau, critique culinaire. 

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0
couvert
le 24/04 à 3h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
92 %