Le commissariat de Besançon rend hommage aux deux policiers décédés à Paris

Publié le 26/02/2013 - 19:33
Mis à jour le 26/02/2013 - 20:04

Un hommage national a été rendu ce mardi 26 février 2013 aux deux policiers tués jeudi dernier sur le périphérique parisien. A Besançon, le drapeau du commissariat a été mis en berne et une soixantaine de policiers se sont rassemblés devant les locaux en souvenirs de leurs collègues.

 

PUBLICITÉ

   Les deux policiers de la Bac de nuit, Boris Voelckel, 32 ans, et Cyril Genest, 40 ans, ont été tué jeudi 21 février 2013, par un chauffard qui conduisait sans permis et sous l’emprise de l’alcool. Un troisième policier a également été très grièvement blessé lors de cet accident.

   Une cérémonie d’obsèques a été donnée à Paris, en présence du Premier ministre Jean-Marc Ayrault et du ministre de l’Intérieur Manuel Valls, alors que dans toute la France, des policiers se sont rassemblés en silence devant leur commissariat.

Un dernier hommage

   A Besançon, un hommage officiel a été rendu dans la cour du commissariat vers 11h30, en présence notamment du maire de Besançon Jean-Louis Fousseret. Le drapeau a été mis en berne et une minute de silence a été observée.

   Une soixantaine de policiers bisontins, émus, se sont ensuite réunis devant le commissariat de la ville pour rendre un dernier hommage à leurs deux collègues disparus tragiquement dans l’exercice de leurs fonctions. Ils étaient une trentaine à Pontarlier et une vingtaine à Montbéliard à en faire de même.

   Boris Voelckel et de Cyril Genest, ont été faits chevaliers de la Légion d’honneur à titre posthume.

   Le chauffard et son passager ont tous les deux été mis en examen et écroués samedi 23 février 2013.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Le cas de Vincent Lambert, resté paraplégique après un grave accident de la route en 2008, suscite de vifs débats en France. Ces derniers se sont intensifiés depuis l'arrêt des soins et le volte-face ce lundi soir de la cour d'appel de Paris qui ordonne leurs reprises. Que dit la loi ? Réponses…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.27
partiellement nuageux
le 24/05 à 15h00
Vent
2.35 m/s
Pression
1013.1 hPa
Humidité
57 %

Sondage