Le déficit de l'Etat ramené à 70,5 milliards d'euros en 2015, soit mieux que prévu

Publié le 15/01/2016 - 12:26
Mis à jour le 15/01/2016 - 12:26

Le déficit du budget de l'Etat a été réduit en 2015 à 70,5 milliards d'euros, soit 4 milliards de mieux que prévu, retrouvant ainsi son niveau d'avant la crise de 2008, a annoncé jeudi 14 janvier 2016 le ministre des Finances, Michel Sapin.

1-dsc_7801.jpg
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Le déficit de l’Etat a diminué « beaucoup plus que nous ne l’avions prévu », pour atteindre « 70,5 milliards d’euros », a déclaré M. Sapin lors de ses voeux à la presse, y voyant « la démonstration du sérieux budgétaire » du gouvernement. Le chiffre de 70,5 milliards est inférieur de quatre milliards à l’objectif inscrit dans le projet de loi de finances initiale, et inférieur de 15 milliards au déficit de 2014. « C’est le niveau le plus bas depuis 2008 », s’est félicité M. Sapin.

Des recettes supérieures de 1,2 milliard aux prévisions

Ce résultat s’explique notamment par des recettes supérieures de 1,2 milliard aux prévisions, dont un milliard pour les recettes fiscales, et des dépenses inférieures de 1,4 milliards à ce qui était prévu, hors charge de la dette. « Ce sont des efforts de maîtrise sans précédent qui ont été faits, sans renoncer à nos priorités », a assuré le secrétaire d’Etat au Budget Christian Eckert, critiquant les « +Cassandre+ qui tout au long de l’année dernière criaient au dérapage ».

Le budget de l’Etat français reste toutefois déficitaire, à la différence de l’Allemagne, qui a annoncé cette semaine avoir dégagé en 2015 un excédent budgétaire de 12,1 milliards d’euros. Le déficit budgétaire n’est par ailleurs qu’une des composantes du déficit public, qui intègre les comptes des collectivités locales et des organismes d’assurance maladie. Ce chiffre ne sera connu qu’au mois d’avril. « Nos engagements seront tenus », a toutefois assuré Michel Sapin, confirmant l’objectif de ramener le déficit public sous la barre des 3% du Produit intérieur brut (PIB) en 2017. « Nous y serons. Nous prenons tous les moyens pour y être », a-t-il assuré.

« Si la France fait l’effort structurel suffisant, elle peut évidemment être en dessous de 3% en 2017 »

Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a exclu que la France puisse bénéficier d’un délai supplémentaire pour respecter ses engagements budgétaires et ramener son déficit public sous 3% du PIB en 2017, dans un entretien publié jeudi par plusieurs journaux européens. « Si la France fait l’effort structurel suffisant, elle peut évidemment être en dessous de 3% en 2017. Elle a bénéficié deux fois d’un délai de deux ans, qui ne saurait être encore prolongé », a déclaré l’ancien ministre français de l’Economie à l’Opinion, la Süddeutsche Zeitung (Allemagne), La Stampa (Italie) et La Vanguardia (Espagne). Paris s’est engagé à ramener le déficit public à 3,3% du PIB en 2016, puis en 2017 sous la barre des 3%, fixée par le « pacte de stabilité » européen. Bruxelles a cependant prévu pour 2017 un déficit public de la France équivalent à 3,3% du Produit intérieur brut (PIB), « à politique inchangée », là où Paris annonce 2,7%.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

L'association a analysé les prix des produits bio en grandes surfaces pendant un an. Les marges brutes sont, en moyenne, 75% plus élevées que pour des produits conventionnels. L'UFC-Que Choisir pointe "les marges excessives" réalisées par la grande distribution sur 24 fruits et légumes bio.

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.91
ciel dégagé
le 25/08 à 3h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1019.34 hPa
Humidité
92 %

Sondage