Le FC Sochaux investit dans le Territoire de Belfort pour son centre d’entraînement

Publié le 31/01/2023 - 08:28
Mis à jour le 02/02/2023 - 15:39

Le FC Sochaux (L2) veut moderniser ses installations et va prendre pied dans le Territoire de Belfort, où il vient d'acheter un terrain pour bâtir un nouveau "centre de performance et de formation", ce qui fait grincer quelques dents du côté des élus montbéliardais et du Doubs.

Le FC Sochaux-Montbéliard (FCSM), actuel 3e de Ligue 2 et qui espère retrouver l'élite rapidement, a annoncé lundi avoir acquis un terrain de 87 hectares pour y bâtir son nouveau centre d'entraînement. Le terrain, acheté au Grand Belfort Communauté d'agglomération pour 4,25 millions d'euros, se situe dans le Territoire de Belfort, à mi-chemin entre Belfort et Montbéliard, juste à côté de la gare TGV Belfort-Montbéliard.

Les infrastructures actuelles du club sont "défaillantes", justifie la direction, qui veut doter le FCSM des équipements nécessaires pour répondre à son ambition: remonter en Ligue 1 et s'y maintenir.

Le projet prévoit plusieurs phases

La première concerne le centre de performances, c'est-à-dire le centre d'entraînement du groupe professionnel. Il disposera de trois terrains hybrides, chauffés. Le projet est "éco-friendly", selon le directeur général Samuel Laurent. "Il y aura tous les standards nécessaires à une équipe de haut niveau", assure-t-il, avec salle vidéo, salle de musculation, des chambres pour se reposer et un restaurant pour déjeuner.

Le FCSM veut créer "un véritable centre de vie", selon lui, et 20 millions d'euros sont envisagés pour construire cette première partie. Il s'agira de "l'un des centres les plus modernes de France", a promis Samuel Laurent, estimant qu'il faudra toutefois trois à quatre ans avant de voir sortir de terre ce nouvel outil.

Dans un deuxième temps, le FCSM y importera son centre de formation, aujourd'hui installé à Seloncourt (Doubs). "C'est la première pierre d'une restructuration et de l'amélioration des infrastructures du club", indique Frankie Yau, le président chinois du FCSM.

Problème, ce centre d'entraînement sera situé à une quinzaine de kilomètres du stade Bonal (à Sochaux, dans le Doubs), mais dans le département voisin. 

Une décision qui déplaît aux élus de PMA

Charles Demouge, président LR de Pays de Montbéliard Agglomération (PMA), estime dans un communiqué que ce choix est "un véritable vol du patrimoine sportif de l'agglomération du Pays de Montbéliard". PMA est propriétaire du stade Bonal et du centre de formation. "Le Territoire de Belfort franchit ainsi la ligne rouge", ajoute-il.

"Je crois qu'avec cette décision du FCSM, le pôle métropolitain se construit", répond Damien Meslot, président LR du Grand Belfort, qui rappelle être favorable "à une structure unique", regroupant le pays de Montbéliard, le Territoire de Belfort et le pays d'Héricourt.

Cet investissement "est une bonne nouvelle pour les perspectives du club et de l'aire urbaine", commente le député Renaissance du Doubs Nicolas Pacquot. Mais "cette nouvelle implantation dans le territoire de Belfort va, à n'en pas douter, tendre un peu plus les relations entre les élus de l'agglomération montbéliardaise et ceux de l'agglomération belfortaine, alors qu'ils auraient tant à co-construire au sein du pôle métropolitain", estime-t-il.

L'actuel centre de formation de Seloncourt continuera lui de fonctionner pour la section féminine du club.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Les nouveaux manèges présents à la Foire comtoise 2024

Ils participent à coup sûr à la popularité de la foire comtoise, les manèges présents sur la fête foraine plaisent aussi bien aux jeunes qu’aux moins jeunes avides de sensations fortes. Parmi la centaine d’attractions qui seront présentes sur le parking de Micropolis, et accessibles au public durant les heures d’ouverture de la foire comtoise du 4 au 12 mai 2024, quelques nouveautés font leur apparition.

Casino JOA Besançon : plus de 721.000 € remportés en moins d’un mois

Le mois d’avril a apparemment porté chance à quelques joueurs du casino Joa de Besançon. L’établissement informe qu’entre le 1er et le 21 avril 2024, 721.275 € de jackpots ont été payés aux clients ayant eu la main chanceuse sur les machines à sous ou jeux électroniques (roulette anglaise électronique ou black jack électronique). 

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.48
légère pluie
le 24/04 à 12h00
Vent
3.55 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
78 %