Le mariage gay, voie ouverte aux "mariages polygames", selon le diocèse de Dijon

Publié le 07/11/2012 - 10:27
Mis à jour le 16/04/2019 - 11:05

Le diocèse de Dijon met en garde contre la voie ouverte par le mariage homosexuel aux "mariages polygames" dans un dépliant sur le mariage édité à 20.000 exemplaires, à la veille de la présentation du projet de loi en Conseil des ministres.

capture_decran_2012-11-07_a_10.18.47.png
©

"Déjà des voix s'élèvent pour que l'on reconnaisse des +mariages+ à trois ou quatre ou des mariages polygames", écrit le diocèse au chapitre "Attention aux dérives" d'un dépliant distribué depuis lundi soir dans les églises et paroisses de Côte d'Or et disponible sur internet.

"Ce dépliant est une initiative personnelle du diocèse de Dijon", a précisé Jean Riegel, délégué épiscopal à l'information, qui espère que le document sera lu par des non-catholiques, notamment les "touristes qui visitent les églises". "Si on change le cadre juridique de l'institution du mariage, il n'y aura pas forcément de raison de s'arrêter. Or on a déjà entendu des personnes qui voulaient une union à plus de deux personnes", a-t-il expliqué.

"Ce n'est pas forcément quelque chose qui se produira, mais il est légitime de se poser la question des limites", a-t-il ajouté. Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, avait quant à lui provoqué une polémique en septembre en affirmant que le mariage homosexuel pourrait ouvrir la voie à "des couples à trois ou quatre" (soit la définition de la polygamie) voire à l'inceste.

"Après, ça a des quantités de conséquences qui sont innombrables. Après, ils vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre. Après, un jour peut-être, l'interdiction de l'inceste tombera", avait-il affirmé.  Le président de la Conférence des évêques de France André Vingt-Trois a ensuite soulevé une tempête samedi, en affirmant qu'"une vision de l'être humain sans reconnaître la différence sexuelle serait une supercherie qui ébranlerait un des fondements de notre société", mais sans aller jusqu'à évoquer la polygamie.

Parmi les "dérives" possibles après l'adoption du mariage homosexuel, le diocèse de Dijon affirme dans sa plaquette que "la reconnaissance juridique des unions de personnes du même sexe conduira le législateur à légaliser le recours par ces couples à des donneurs anonymes de gamètes ou à la +gestation pour autrui+".

Ces recours à la procrétation médicalement assistée ne sont pas abordés dans le projet de loi sur le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels qui doit être présenté mercredi au Conseil des ministres.

(source : AFP) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Religion

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Messes suspendues : l’épiscopat espère pouvoir « trouver un protocole satisfaisant »

Le président de la Conférence des évêques de France, a exprimé dimanche sa déception de voir les messes suspendues en raison du reconfinement, mais espéré pouvoir trouver "un protocole satisfaisant" avec les pouvoirs publics pour pouvoir les célébrer à nouveau. En attendant, l’archevêque de Besançon, Mgr Jean-Luc Bouilleret, a célébré dimanche 8 novembre une messe retransmise en direct de la cathédrale St-Jean.

Besançon : les responsables des mosquées déposeront une gerbe aux pieds de cathédrale Saint-Jean en signe de paix

Ce dimanche 1er novembre 2020, les responsables des mosquées de Besançon déposeront une gerbe devant la cathédrale Saint-Jean de Besançon vers 19h00 juste après la messe de 18h15, dirigée par Mgr Jean-Luc Bouilleret, l'Archevêque de Besançon. Ils seront accompagnés par un certain nombre de fidèles pour ce geste symbolique...

Hommage à Samuel Paty : la maire d’Ornans invite les habitants à poser une bougie sur leur fenêtre

Isabelle Guillame a décidé de mettre les drapeaux de la mairie d'Ornans en berne jusqu'à la fin de la semaine. Ce mercredi 21 octobre 2020, jour d'hommage national, les conseillers observeront une minute de silence. La maire d'Ornans invite les habitants "à s’associer à cet hommage et à poser une bougie sur leur fenêtre dès ce soir".

Samuel Paty tué : « Nous sommes scandalisés que des gens emplis de haine associent l’Islam à leur folie meurtrière » (Mosquées de Besançon)

Suite à l'assassinat du professeur d'histoire-géographique Samuel Paty vendredi dernier, les responsables des mosquées de Besançon dénoncent un acte "odieux" qui vient "remettre en question l'exercice du métier noble d'enseignant". Ils appellent "à la vigilance et à l'unité pour faire front contre l'extrémisime et toutes les tentatives de division de notre pays."
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.3
légère pluie
le 01/12 à 12h00
Vent
2.47 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
98 %

Sondage