Le mariage gay, voie ouverte aux "mariages polygames", selon le diocèse de Dijon

Publié le 07/11/2012 - 10:27
Mis à jour le 16/04/2019 - 11:05

Le diocèse de Dijon met en garde contre la voie ouverte par le mariage homosexuel aux "mariages polygames" dans un dépliant sur le mariage édité à 20.000 exemplaires, à la veille de la présentation du projet de loi en Conseil des ministres.

capture_decran_2012-11-07_a_10.18.47.png
© diocèse de Dijon
PUBLICITÉ

« Déjà des voix s’élèvent pour que l’on reconnaisse des +mariages+ à trois ou quatre ou des mariages polygames », écrit le diocèse au chapitre « Attention aux dérives » d’un dépliant distribué depuis lundi soir dans les églises et paroisses de Côte d’Or et disponible sur internet.

« Ce dépliant est une initiative personnelle du diocèse de Dijon« , a précisé Jean Riegel, délégué épiscopal à l’information, qui espère que le document sera lu par des non-catholiques, notamment les « touristes qui visitent les églises« . « Si on change le cadre juridique de l’institution du mariage, il n’y aura pas forcément de raison de s’arrêter. Or on a déjà entendu des personnes qui voulaient une union à plus de deux personnes », a-t-il expliqué.

« Ce n’est pas forcément quelque chose qui se produira, mais il est légitime de se poser la question des limites« , a-t-il ajouté. Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, avait quant à lui provoqué une polémique en septembre en affirmant que le mariage homosexuel pourrait ouvrir la voie à « des couples à trois ou quatre » (soit la définition de la polygamie) voire à l’inceste.

« Après, ça a des quantités de conséquences qui sont innombrables. Après, ils vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre. Après, un jour peut-être, l’interdiction de l’inceste tombera« , avait-il affirmé.  Le président de la Conférence des évêques de France André Vingt-Trois a ensuite soulevé une tempête samedi, en affirmant qu' »une vision de l’être humain sans reconnaître la différence sexuelle serait une supercherie qui ébranlerait un des fondements de notre société« , mais sans aller jusqu’à évoquer la polygamie.

Parmi les « dérives » possibles après l’adoption du mariage homosexuel, le diocèse de Dijon affirme dans sa plaquette que « la reconnaissance juridique des unions de personnes du même sexe conduira le législateur à légaliser le recours par ces couples à des donneurs anonymes de gamètes ou à la +gestation pour autrui+« .

Ces recours à la procrétation médicalement assistée ne sont pas abordés dans le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels qui doit être présenté mercredi au Conseil des ministres.

(source : AFP) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le tribunal de Dijon refuse le prénom « Jihad »

Le tribunal de Dijon refuse le prénom « Jihad »

Le tribunal de Dijon a annulé vendredi le prénom "Jihad" donné il y a presque un an par une mère à son nouveau-né, et que la justice considère comme ayant une "acception péjorative", a-t-on appris vendredi 27 septembre 2019 auprès du parquet.

Le pape François oblige légalement le clergé à signaler les abus sexuels

Le pape François oblige légalement le clergé à signaler les abus sexuels

Le pape François a dévoilé jeudi une législation plus stricte obligeant prêtres, religieux et religieuses à signaler à l'Eglise tout soupçon d'agression sexuelle ou d'harcèlement, ainsi que toute couverture de tels faits par la hiérarchie catholique. En mars dernier, nous nous étions rendus à l'archevêché de Besançon pour faire un point sur le diocèse de Besançon (article).

Les cloches sonneront une nouvelle fois à Besançon ce mercredi soir

Les cloches sonneront une nouvelle fois à Besançon ce mercredi soir

Cela n'a échappé à personne ce mardi soir. Les cloches de la cathédrale Saint-Jean et des églises du diocèse de Besançon ont sonné en témoignage de soutien à la cathédrale Notre Dame de Paris. Ce mercredi, elles sonneront à nouveau à la demande de la conférence des Évêques de France.

Les cloches de la cathédrale Saint-Jean et des églises du diocèse de Besançon résonneront ce soir pour Notre-Dame de Paris

Les cloches de la cathédrale Saint-Jean et des églises du diocèse de Besançon résonneront ce soir pour Notre-Dame de Paris

Mgr Jean-Luc Bouilleret et l'ensemble des fidèles du diocèse de Besançon "s'associent à la peine des catholiques parisiens et des habitants de la capitale" dans un communiqué de mardi 16 avril 2019, au lendemain du terrible incendie qui a frappé la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ce soir, à 20 heures, les cloches de la cathédrale Saint-Jean-Saint-Etienne ainsi que celles de toutes les églises du diocèse de Besançon, résonneront en témoignage de soutien.

Annie Genevard demande la création d’une mission d’information sur les actes anti-chrétiens à R. Ferrand

Annie Genevard demande la création d’une mission d’information sur les actes anti-chrétiens à R. Ferrand

Dans un courrier en date du 19 mars 2019, Annie Genevard, députée du Doubs Les Républicains, vice-présidente de l'Assemblée nationale et membre de la commission des affaires culturelles et Philippe Gosselin, député de La Manche LR et vice-président de la commission des Lois à l'Assemblée nationale demandent au président de l’Assemblée nationale la création d’une mission d’information sur les actes anti-chrétiens.

Le ramadan démarre aujourd’hui

Le ramadan démarre aujourd’hui

Le ramadan commence ce jeudi 17 mai 2018 en France, a annoncé mardi soir le Conseil français du culte musulman (CFCM), à l'issue d'une cérémonie de fixation du début de ce mois béni de jeûne, de partage et de prière.

Après une contamination à l’E.Coli, le rappel de reblochons considérablement élargi

Après une contamination à l’E.Coli, le rappel de reblochons considérablement élargi

Les autorités sanitaires ont décidé ce lundi 14 mai 2018 d'élargir considérablement le rappel de reblochons, après la contamination d'enfants par la bactérie Escherichia coli, une application du principe de précaution avant de connaître précisément l'origine du mal. L'entreprise Chabert met à leur disposition le numéro de téléphone: 0800 94 52 35 de 8h à 19h

Pourquoi mange-t-on de l’agneau à Pâques ?

Pourquoi mange-t-on de l’agneau à Pâques ?

Pâques connaît son lot de tradition : les œufs, les cloches, les lapins, le chocolat et… l'agneau, que l'on mange en famille autour du repas dominical. La France ne fait pas exception à cette coutume. Chaque année, la consommation d'agneau fait plus que doubler à cette période (de 4000 à 9000 tonnes). Si pour les non-croyants cela peut s'expliquer par une maturation gustative de la viande, qu'en est-il des raisons religieuses ?

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.46
couvert
le 15/10 à 0h00
Vent
1.88 m/s
Pression
1009.77 hPa
Humidité
83 %

Sondage