Le médicament générique fait sa pub en Franche-Comté

Publié le 27/09/2013 - 16:34
Mis à jour le 27/09/2013 - 18:52

Décriés ci et , les médicaments génériques n’ont pas toujours eu bonne presse cette année. C’est pourquoi les caisses primaires d’assurance maladie de Franche-Comté lancent une campagne de communication auprès des patients et des médecins pour lutter contre les idées reçues des génériques par rapport aux princeps (médicaments de marque). Objectif : atteindre 85 % de délivrance de médicaments génériques d’ici fin 2013. Dans le Doubs ce taux est aujourd’hui de 78,6% contre 80,7% en France. Encore un petit effort ?!

En préambule, il est important de rappeler la différence entre médicament "princeps" et générique. Le premier est le médicament original d'un laboratoire pharmaceutique. Protégé par un brevet durant 20 ans, il tombe ensuite dans le domaine public. Il devient"généricable". 

Médicaments génériques : 11 millions d'économies dans le Doubs en 2012

 La molécule ou les principes actifs restent les mêmes. "Un médicament générique est équivalent sur le plan thérapeutique à un médicament princeps" explique l'assurance maladie pour qui, l'enjeu est de faire des économies. "À lui seul, le remboursement des médicaments pèse près d’un tiers de l’ensemble des dépenses de santé (total des soins de ville). 30 à 40% moins cher que les médicaments de marque, les médicaments génériques représentent par conséquent un important levier d’économies pour le système de santé française".

 En 2012, les génériques ont permis d’économiser 1,5 milliard d’euros (donnée CNAMTS pour la France entière). Dans le Doubs, le total des économies liées aux génériques s’élève à 11 millions d’euros pour l’année 2012.  

Lutter contre les idées reçues...

"Non, les médicaments génériques n’entraînent pas plus de risques ou d’effets secondaires. Non, les médicaments génériques ne sont pas moins contrôlés ou moins surveillés. Ils ne sont pas de moins bonne qualité que les autres médicaments et ne pénalisent pas l’innovation et la recherche thérapeutique". Le générique doit faire face à de nombreuses réticences et réserves. Le Dr Sauveur Boukris a notamment publié en début d'année "Médicaments génériques. La grande arnaque" jetant ainsi un certain discrédit. 

 La Franche-Comté en léger retard : 78,8% de taux de substitution

Si l’on compare avec d'autres pays européens et les États-Unis, la France figure parmi les pays qui utilisent moins les génériques. Au 11 septembre 2013, le taux de substitution est de 80,7% en moyenne nationale. Et les départements francs-comtois sont plutôt à la traine. 78,2% dans le Territoire de Belfort, 78,5% en Haute-Saône, 78,6% dans le Doubs et 79,7 % dans le Jura." L'objectif, pour la Caisse du Doubs, est d'atteindre un taux de substitution de 85%, à la fin de l'année. En sachant que tous les médicaments ne sont pas généricables...." Cet objectif est formalisé dans la convention nationale des pharmaciens d’officine (avenant 6).Ces derniers s’engagent aussi à délivrer toujours le même générique à leurs patients âgés de plus de 75 ans et qui suivent certains traitements chroniques.

Et pour booster le taux de substitution d'un princeps à un générique, il y  des astuces comme celle appliquée depuis 2012 dans le Doubs. Un patient refusant un générique chez son pharmacien ne bénéficie plus du tiers payant  Il existe aussi une liste de molécules à fort potentiel d’économies ! 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Soins dans l’Arc jurassien franco-suisse : une baisse du nombre de médecins du côté français

Dans le cadre d’un cycle de travail sur la santé, l’Observatoire statistique transfrontalier de l'Arc jurassien (OSTAJ) a publié le 27 février 2024 une nouvelle étude consacrée à l’offre de soins sur le territoire. Les chiffres reflètent particulièrement des tendances démographiques et structurelles différentes de part et d'autre de la frontière.

Une journée de sensibilisation et une exposition sur la prévention du cancer colorectal à Besançon 

Du 5 au 31 mars 2024, une exposition sur la prévention du cancer colorectal sera installée dans le hall principal du CHU de Besançon dans le cadre de Mars bleu. Une journée de sensibilisation sera également organisée le jeudi 21 mars avec une équipe pluridisciplinaire de gastro-entérologie.

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.6
couvert
le 01/03 à 15h00
Vent
3.63 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
67 %