Le Modem réagit vivement contre la taxe sur le RSA

Publié le 31/08/2008 - 09:30
Mis à jour le 31/08/2008 - 09:30

Philippe Gonon, leader du parti de François Bayrou à Besançon, estime que Nicolas Sarkozy "va taxer les revenus des Français moyens".

1220190569_modem_logo_besancon.jpg
1220190569_modem_logo_besancon.jpg
PUBLICITÉ

Dans un communiqué, le Modem accuse le président de la République "de s'en prendre aux Français qui ont travaillé pour épargner, des Français qui sont inquiets de la réduction de leur retraite et qui pensent se constituer un complément de revenus".

"C'est le 7ème ou 8ème impôt supplémentaire créé depuis quelques mois" déplore le Modem.

Le Revenu de Solidarité Active (RSA) imaginé par Martin Hirsch doit être financé par une nouvelle taxe de 1,1% sur "le revenu des Français moyens", souligne Philippe Gonon.

"De quoi décourager, non pas les riches protégés par le bouclier fiscal, mais l'ensemble des Français qui soit dit en passant financent 80% du déficit de l'Etat. A force de taxer les Français, Nicolas Sarkozy a par contre atteint un objectif incontestatble: 82% des Français ne lui font plus confiance pour augmenter le pouvoir d'achat".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.38
partiellement nuageux
le 25/06 à 6h00
Vent
0.59 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
77 %

Sondage