Alerte Témoin

Le MRAP appelle à "faire barrage à l'extrême droite"

Publié le 04/02/2015 - 09:56
Mis à jour le 04/02/2015 - 10:03

Le mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP), à Paris, appelle à "faire barrage à l'extrême droite" dimanche 8 février lors du second tour de l'élection législative dans le Doubs, dans un communiqué. Il dénonce les réactions de Jean-Marie Le Pen lors de l'attentat contre Charlie Hebdo du 7 janvier "démontrant ainsi la véritable nature de ce parti".

capture_decran_2015-02-04_a_09.55.13.png
capture_decran_2015-02-04_a_09.55.13.png

" L’e?lection qui s’est de?roule?e dimanche 1er fe?vrier dans la 4ie circonscription du Doubs s’est traduite par un re?sultat inquie?tant pour la de?mocratie, la candidate Sophie Montel du Front National est arrive?e en te?te avec 32,6 % des suffrages. 

Ce re?sultat survient quelques temps apre?s que le fondateur de ce parti, Jean Marie Le Pen, ait formule? cette de?claration abjecte « Je ne suis pas Charlie du tout, je suis Charlie Martel » de?montrant ainsi la ve?ritable nature de ce parti. La candidate du Front National elle-me?me a soutenu la the?se de Jean Marie Le Pen sur l'ine?galite? des races. 

Le Front National tient ses succe?s e?lectoraux non seulement des vents mauvais qui soufflent sur une partie de nos concitoyens mais surtout de la sanction de l'e?lectorat a? l’e?gard des partis traditionnels qui ne savent pas re?pondre aux souffrances dues aux difficulte?s e?conomiques et sociales. Les scores du Front national sont surtout dus a? l’abstention chez celles et ceux qui doutent des politiques des partis majoritaires. 

Mais le Front National n'est pas un parti comme les autres : son socle ide?ologique puise ses racines dans les the?ories de l'extre?me-droite de toujours, xe?nophobe et raciste. Le discours social du FN ne peut faire illusion car il n'est que le paravent d'un nationalisme anti-re?publicain dont l'histoire de France nous a de?montre? les ravages. 

Le MRAP appelle a? faire obstacle au Front National lors du deuxie?me tour de l'e?lection du Doubs."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Conseil municipal d’installation à Besançon : les modalités de participation du public

Le conseil municipal d’installation aura lieu le vendredi 3 juillet 2020 à 17 heures à la Chambre de commerce et d’Industrie du Doubs. Afin de respecter les consignes sanitaires en vigueur et au regard du nombre de conseillers municipaux, services, techniciens et journalistes, la participation du public sera limitée.

Remaniement, « après-Covid » : Macron répond à la presse régionale et reçoit les présidents des 3 assemblées

Emmanuel Macron accorde ce jeudi 2 juillet 2020, avant un remaniement annoncé comme imminent, une interview aux quotidiens régionaux à paraître vendredi, et reçoit à 17h30 les présidents des trois assemblées (Sénat, Assemblée nationale, Cese) qui lui remettront leurs recommandations, a annoncé l'Elysée. Ce seront les deux dernières étapes avant le remaniement prévu dans les jours qui viennent.

110 km/h sur l’autoroute : « 40 millions d’automobilistes » se réjouit du rejet de cette proposition

Lundi 29 juin 2020, le président de la République Emmanuel Macron recevait au Palais de l'Élysée les 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat, qu'il avait chargée de proposer des solutions "radicales" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de -40 % d'ici 2040. Un rapport contenant 149 propositions lui a donc été remis le 19 juin dernier ; Emmanuel Macron s'était engagé à y "apporter une première réponse" aujourd’hui. Ainsi, toutes les propositions émises par la CCC feront l'objet d'un projet de loi d'ici la fin de l'été. Toutes, sauf trois, parmi lesquelles l'abaissement de 130 à 110 km/h de la vitesse maximale sur les autoroutes : une victoire pour l'association "40 millions d'automobilistes".

Municipales : le point en Bourgogne-Franche-Comté

La vague verte a englouti dimanche Besançon, grâce à une large union de la gauche (EELV -PS -PC -Génération.s – AGC), tandis que le PS conserve Dijon, exemple de la résilience du socialisme municipal, avec un quatrième mandat à l'ancien ministre de François Hollande, François Rebsamen. A Belfort, le LR  Damien Meslot est réélu tandis que Lons-le-Saunier bascule dans une alliance gauche-verts avec Jean-Yves ravier.

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.49
    légère pluie
    le 02/07 à 21h00
    Vent
    1.33 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    54 %

    Sondage