Le parti socialiste de Franche-Comté demande aux dirigeants PS "d'écouter les citoyens"

Publié le 14/04/2014 - 12:08
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:23

Les élections municipales ont été "un désaveu" pour les socialistes et la gauche au gouvernement. En Franche-Comté, hormis Besançon, Audincourt, Héricourt et Lure, les villes de plus de 10.000 habitants sont désormais à droite. En milieu rural, certains bourgs-centre ont basculé. Le Parti socialiste de Franche-Comté se demande quelle réponse politique y apporter et demande "expréssement aux dirigeants du PS d'écouter les citoyens". Il critique également l'annonce concernant la fusion des régions qui "ajoute encore de la confusion".

 ©
©

"Nous, premiers secrétaires fédéraux du PS de Franche-Comté demandons expressément aux dirigeants du PS d’écouter les citoyens, en s’appuyant sur les responsables politiques dans nos régions et nos départements" déclare Loïc Niepceron, premier fédéral PS 70, Nicolas Bodin, premier fédéral PS 25,  Eddy Lacroix, premier fédéral PS 39, Guy Berthelot, premier fédéral PS 90 et Karine Grosjean, Secrétaire Régionale Franche-Comté dans un un communiqué de ce lundi 14 avril.

Ils demandent si "Changer de 1er secrétaire National, est-ce bien suffisant ? Annoncer son remplacement sans débat et consultation des adhérents, est-ce une bonne idée ? Nous ne le pensons pas." Ils ajoutent que "Oui, la période est difficile. Oui, elle demande de construire un projet qui rassure et rassemble avec des propositions justes. Le parti socialiste doit y prendre toute sa place."

La fusion des régions ? "C'est ajouter encore de la confusion"

Concernant l'annonce du nouveau chef du gouvernement Manuel Valls la semaine dernière sur une fusion des régions d'ici 2017, le parti socialiste de Franche-Comté pense que ça n'a pas été une bonne idée : "Aussi annoncer la disparition  des départements, la fusion des régions c’est ajouter encore de la confusion. Nous sommes partisans d’une gestion de proximité, décentralisée, avec des compétences et des financements aux collectivités locales. Ce ne sont pas les mesures technocratiques, annoncées depuis Paris, qui changeront les choses. Les socialistes doivent être concertés, pour rassembler la gauche et donner confiance dans nos politiques."

Enfin, Loïc Niepceron, Nicolas Bodin, Eddy Lacroix, Guy Berthelot, et Karine Grosjean demandent à être entendus lors du Conseil National du 15 avril : "notre vote sur l’élection du 1er secrétaire national sera fonction des réponses apportées."


Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Elections départementales 2021 : les candidats doivent s’inscrire du 26 avril au 5 mai

Les élections départementales se dérouleront le 20 et 27 juin 2021 en France, en même temps que les élections régionales, afin de renouveler les 95 conseils départementaux de la France. Les candidats et leur suppléant souhaitant se présenter à cette élection doivent se faire connaître en binôme (composé d’une femme et d’un homme) en préfecture entre le 26 avril et le 5 mai 2021.

Sécurité : 43 policiers supplémentaires dans le Doubs d’ici fin 2021

Dans le cadre de son déplacement sur le thème de la sécurité ce lundi 19 avril à Montpellier, le président de la République Emmanuel Macron a confirmé le déploiement de 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires sur la durée du quinquennat. Dans le Doubs, 43 postes de policiers seront créés sur l'année 2021.

Covid: Macron s’entretient avec une quinzaine de maires par visio jeudi

Emmanuel Macron réunit ce jeudi 15 avril 2021 vers 16h en visioconférence une quinzaine de maires "représentatifs des territoires et des sensibilités politiques" pour faire un point sur la crise sanitaire et l'épidémie du Covid-19. Il  présidera ensuite une réunion avec une dizaine de ministres pour examiner les protocoles de réouverture. 

La troisième vague « n’est pas derrière nous », la situation se dégrade en Franche-Comté

La troisième vague de l'épidémie de Covid-19 "n'est pas derrière nous" et le "pic des hospitalisations n'est pas atteint" malgré des "signaux encourageants", a rapporté mercredi  Gabriel Attal. Le porte parole du gouvernement parle d'une  "évolution qui paraît plus dégradée" dans les départements de l'Est de la région : Haute-Saône,  Doubs,  Territoire de Belfort et Jura.

J. Odoul : « Je ne suis pas blonde, moi !  » Une remarque qui ne passe pas…

"Je ne suis pas blonde, moi !" : la petite phrase du candidat RN à l'élection régionale en Bourgogne-Franche-Comté face à Florence Portelli, vice-présidente LR de la région Ile-de-France fait le buzz. Julien Odoul y est accusé de sexisme primaire. Il s'en défend et parle d'un trait d'humour populaire.

Ce que vous devez savoir sur les élections régionales et départementales 2021

Initialement prévues en mars 2021, les élections régionales et départementales seront programmées les 20 et 27 juin 2021, avec des aménagements (campagnes dématérialisées encouragées, vote par procuration facilité, accélération de la vaccination pour les assesseurs, généralisation de l'ouverture des bureaux jusqu'à 20 heures). Ce qu'il faut savoir…  

Régionales et Départementales : décalage d’une semaine, meeting en plein air et vaccination des assesseurs ?

Jean Castex a obtenu ce 13 avril 2021 l'aval massif de l'Assemblée au maintien en juin des élections départementales et régionales, mais décalées aux 20 et 27 juin, avec des protocoles renforcés face à l'épidémie du Covid-19, après une polémique sur une consultation directe et in extremis des maires.

Annulation des festivals cet été : le sénateur Perrin écrit à la ministre de la Culture…

En 2021, le festival des Eurockéennes de Belfort est annulé pour la deuxième année consécutive en raison de l'épidémie de Covid-1. Le sénateur du Territoire de Belfort a écrit, le 9 avril dernier, à la ministre de la Culture, un courrier relatif aux attentes des forces organisatrices des festivals "à jauge debout".

Régionales : le Premier ministre devrait proposer de décaler le scrutin d’une semaine fin juin

Le Premier ministre Jean Castex va proposer mardi13 avril 2021 au parlement que les élections régionales et départementales aient bien lieu au mois de juin, "peut-être en décalant" le deuxième tour au 27 juin, selon le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.26
peu nuageux
le 20/04 à 9h00
Vent
1.58 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
89 %

Sondage