Le piano solidaire inauguré dans le hall du CHU de Besançon !

Publié le 20/06/2019 - 18:32
Mis à jour le 20/06/2019 - 18:41

Le « fameux » piano, financé en partie par la générosité des citoyens bisontins a pris place ce jeudi 20 juin 2019 dans le hall du CHU Minjoz. Et a fait résonner le lieu de sa douce mélodie à travers les doigts savants de Damien Groleau, pianiste bisontin…

« J’ai eu l’idée en voyant les pianos installés dans les gares et je me suis dit : pourquoi pas » raconte Chantal Carroger, directrice générale du CHU de Besançon. « L’art et la musique permettent aux patients de s’évader de ce lieu souvent perçu comme angoissant » explique-t-elle ; « et c’est aussi valable pour leurs familles, les visiteurs et même le personnel. »

Comme dans les gares SNCF donc, le piano, un Yamaha «  facile d’utilisation et au très bon son », est mis à la disposition de chacun, à quelques mètres du bureau des entrées. « Tout le monde est libre de venir y jouer un petit morceau : pour se détendre soi-même, pour faire profiter les gens autour, pour se rappeler que l’hôpital est un lieu de vie» assure la directrice.

L'hôpital n'a pas versé un centime, la solidarité a fait son oeuvre

Une fois l’idée germée, Chantal Carroger a dès lors chercher à faire financer l’instrument, rappelant que « le CHU ne dispose d’aucun budget culture. »

Et Karim Bouhassoun, co-fondateur du mouvement Bisontines Bisontins, s’est proposé de trouver ces financements. « En quatre jours, 90% des 10 000€ étaient débloqués par des mécènes, des entreprises ou des acteurs privés » se félicite le conseiller de la présidente de Région.«Le cinquième jour, on a appelé à la générosité des citoyens et en une matinée à peine, le montant était atteint » se souvient-il, reconnaissant.

Un pianiste bisontin pour extraire les premières notes

Pour marquer l’événement, l’honneur d’extraire les premières notes du « piano solidaire » a été remis entre les mains expertes de Damien Groleau, pianiste bisontin.

En ce jeudi après-midi, on pouvait alors entendre une sonate de « Beth » faire ralentir le pas des patients, visiteurs, médecins et infirmiers qui passaient en hâte dans le hall de l’hôpital, illuminé par un soleil d’été ; des gens qui, leurs oreilles caressées par une douce mélodie dans un lieu que rien ne prédestinait à cela, laissaient traîner le talon pour permettre à un air entraînant et mélancolique de les transporter ailleurs quelques secondes, quelques mètres, quelques pas de plus.

Infos +

Le piano sera le cœur de l’animation prévue au CHU pour la fête de la Musique ce vendredi. Toute la journée,  personnels, patients et visiteurs pourront venir faire partager leurs talents de pianiste.

  • Les élèves de la classe de piano de Christine Lambert seront au piano du Hall Minjoz, de 11h00 à 12h00 et de 18h00 à 18h30
  • Et de 16h à 17h, ce sera au tour de la chorale d’enfants et d’adolescents du Sacré-Cœur de Vercel et à leur répertoire de chansons françaises.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Société

Gestes barrière, attroupement, masque… Les ambassadeurs santé à la rencontre des Bisontines et des Bisontins jusqu’à Noël

Depuis la réouverture des commerces le 28 novembre dernier, des professionnels de santé, surnommés les ambassadeurs santé de la Ville de Besançon, déambulent dans le centre-ville afin de prévenir la population des gestes barrière pour éviter une troisième vague de la covid-19 pendant les fêtes.

Violences policières, article 24, formation des forces de l’ordre… Entretien avec Emmanuelle Cordier, policière à Besançon

Après les attentats de 2015 suite auxquels les Françaises et le Français embrassaient les forces de l'ordre, qu'est-ce qui a changé dans leurs relations ? Y a-t-il des brebis galeuses au sein de la police ? Pour ou contre l'article 24 de la proposition de loi de "sécurité globale" ? Nous avons rencontré Emmanuelle Cordier, déléguée interdépartementale unité SGP Police du Doubs à Besançon pour en parler.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Missions et enjeux de la 7e brigade blindée de l’armée de Terre. On en parle avec le général Pierre-Yves Rondeau

Envoyés en mission pour 3 à 6 mois à travers le monde (Mali, Côte d'Ivoire, Liban…), les militaires de la 7e brigade blindée, subordonnée à la 1re division dont l'État-major est à Besançon, rentreront en France début 2021 en permission avant de reprendre une année d'entraînement. Le général de brigade Pierre-Yves Rondeau nous parle des missions de ces militaires et des prochains enjeux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.07
couvert
le 05/12 à 6h00
Vent
1.56 m/s
Pression
997 hPa
Humidité
97 %

Sondage