Le pompier gréviste de la faim doit être réintégré

Publié le 07/05/2011 - 09:05
Mis à jour le 07/05/2011 - 09:05

Le tribunal administratif de Besançon a condamné vendredi le SDIS (Service départemental d’incendie et de secours de réintégrer le sergent-chef Denis Braye, radié le 11 mai pour abandon de poste, qui a entamé une grève de la faim le 17 avril.

 ©
©
Denis Braye, 43 ans, a eu gain de cause. La voie judiciaire lui a finalement permis de reprendre du service au sein du SDIS. Le tribunal administratif de Besançon a anulé la mesure de radiation du sergent-chef.
Le président du conseil d’administration du SDIS doit «réintégrer M. Braye dans un poste au sein des services départementaux correspondant à son grade et à ses compétences dans un délai de huit jours à compter de la notification du jugement ». Le SDIS doit également verser la somme de 1000 € à M. Braye, qui avait saisi en référé le tribunal dans l’affaire qui l’opposait à son employeur.
Le sergent-chef Braye, belfortain d’origine et père de deux enfants, campait devant la caserne des pompiers à Besançon depuis le 17 avril pour demander l’annulation de sa radiation du Sdis et sa réintégration dans le service. Malgré son hospitalisation au CHU de Besançon jeudi dernier, il avait observé une grève de la faim pendant plus de deux semaines, jusqu’à l’audience devant le tribunal bisontin mercredi.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.37
partiellement nuageux
le 28/02 à 15h00
Vent
2.48 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
77 %