Le pompier gréviste de la faim doit être réintégré

Publié le 07/05/2011 - 09:05
Mis à jour le 07/05/2011 - 09:05

Le tribunal administratif de Besançon a condamné vendredi le SDIS (Service départemental d’incendie et de secours de réintégrer le sergent-chef Denis Braye, radié le 11 mai pour abandon de poste, qui a entamé une grève de la faim le 17 avril.

1304752046.jpg
©carvy
PUBLICITÉ
Denis Braye, 43 ans, a eu gain de cause. La voie judiciaire lui a finalement permis de reprendre du service au sein du SDIS. Le tribunal administratif de Besançon a anulé la mesure de radiation du sergent-chef.
Le président du conseil d’administration du SDIS doit «réintégrer M. Braye dans un poste au sein des services départementaux correspondant à son grade et à ses compétences dans un délai de huit jours à compter de la notification du jugement ». Le SDIS doit également verser la somme de 1000 € à M. Braye, qui avait saisi en référé le tribunal dans l’affaire qui l’opposait à son employeur.
Le sergent-chef Braye, belfortain d’origine et père de deux enfants, campait devant la caserne des pompiers à Besançon depuis le 17 avril pour demander l’annulation de sa radiation du Sdis et sa réintégration dans le service. Malgré son hospitalisation au CHU de Besançon jeudi dernier, il avait observé une grève de la faim pendant plus de deux semaines, jusqu’à l’audience devant le tribunal bisontin mercredi.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi 18 septembre 2019 le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Un homme de 22 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire lundi 26 août 2019 pour avoir mortellement frappé son demi-frère aîné âgé de 33 ans samedi matin à Fuans dans le Haut-Doubs. Il était en permission de sortie au moment des faits, purgeant une peine dans la Meuse après des actes de violence. 

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.74
ciel dégagé
le 21/09 à 18h00
Vent
2.64 m/s
Pression
1014.06 hPa
Humidité
72 %

Sondage