Le professeur Marcot défend la campagne de pub de la Citadelle

Publié le 20/04/2012 - 09:45
Mis à jour le 20/04/2012 - 15:48

Membre du conseil d’administration de la Citadelle et professeur honoraire à l’Université de Franche-Comté, François Marcot trouve « outrancières et inopportunes » les attaques formulées contre la campagne de publicité mettant en scène un lémurien assortie de la mention droit d’asile.

polémique

PUBLICITÉ

Le communiqué du professeur Marcot qui est également président des Amis du musée de la résistance et de la déportation :

« Je souhaite réagir à la polémique sur l’affiche « droit d’asile » de la Citadelle de Besançon. Je le fais comme administrateur de l’Établissement Public Citadelle Patrimoine mondial. Nommé administrateur en tant que Président des Amis du musée de la Résistance et de la Déportation, ce n’est pas à ce dernier titre que je m’exprime, mais comme administrateur, comptable de ce qui se fait à la Citadelle, comme historien de la Résistance et plus encore comme citoyen.

Comme historien de la Résistance, je tiens à redire que le droit d’asile est un droit sacré de la République française. Les résistants en savent quelque chose, ceux qui ont combattu à l’intérieur, comme ceux qui, en Grande-Bretagne notamment, ont trouvé un asile qui leur a permis de défendre leur pays opprimé, en fuyant l’occupant et un régime de répression antidémocratique.

Comme administrateur de la Citadelle, je veux témoigner des intentions des responsables de l’Établissement public : son Directeur général Philippe Mathieu, son Président Jean-Louis Fousseret et son Vice-Président Jean-François Girard. Je les connais depuis des années, je sais leur attachement aux Droits de l’Homme et j’ajouterai aux valeurs de la Résistance. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont lancé un projet de rénovation du musée de la Résistance et de la Déportation. Il estiment tous, personnellement, que les valeurs dont le musée est porteur sont pleinement d’actualité, y compris celle qui touche au droit d’asile.

Comme citoyen, je sais que la publicité a ses règles, dont celle qui consiste à frapper le lecteur. Je ne vois pas en quoi l’affiche met en cause le caractère sacré du droit d’asile. Le sous-titre « Protégeons les espèces menacées » me semble rappeler qu’il n’y a pas confusion des genres, et, loin d’y voir une atteinte au droit d’asile des hommes, j’y lis un rappel : si les animaux méritent du respect, les hommes en méritent tout autant et qui veut sauver les animaux au nom de quelque valeur que ce soit (sentiment, préoccupation écologique…) doit plus encore sauver les hommes. Rappel salutaire ! L’autre interprétation qui tendrait à dire que, par l’humour, on s’attaque au droit d’asile me semble outrancière et inopportune, surtout en période électorale. »

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.36
légère pluie
le 18/10 à 3h00
Vent
3.61 m/s
Pression
1013.22 hPa
Humidité
97 %

Sondage