Risque allergique modéré en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 03/05/2021 - 15:19
Mis à jour le 03/05/2021 - 14:51

Sur la région Bourgogne Franche-Comté, le risque d’allergie sera faible à moyen. Les averses de pluie et la météo instable des derniers jours ont limité la pollinisation des bouleaux et des autres arbres, ainsi que la dissémination de leurs pollens.

Basé sur une échelle de 0 à 5 (très élevé), l’indice allergo-pollinique caractérise de manière simple et globale le risque encouru par les personnes allergiques et leur permet de prendre les dispositions nécessaires.

Les bouleaux arrivent bientôt à la fin de leur période de pollinisation, tandis que les graminées commencent la leur. Attention, les concentrations de pollens repartiront à la hausse dès que le soleil fera son retour.

Bulletin Atmo du 30/4/2021 © Atmo

Lorsque le pic survient, de nombreuses mesures peuvent être prises au quotidien pour limiter les effets de l’allergie aux pollens :

  • aérez votre logement tôt le matin ou en soirée, fermez les fenêtres le reste de la journée ;
  • évitez les promenades à l’extérieur par temps sec et ensoleillé, surtout entre 9h et 18h ;
  • portez des lunettes de soleil afin de protéger vos yeux du contact des pollens ;
  • en voiture, roulez vitres fermées ;
  • évitez de mettre à sécher le linge dehors ;
  • rincez vos cheveux avant de vous coucher afin d’éviter le transfert des pollens accumulés en journée sur l’oreiller.
  • En cas de symptômes allergiques, il convient de consulter un médecin ou un allergologue.

Info +

  • Les pollens sont surveillés sur cinq sites en Bourgogne Franche-Comté.
  • Le risque allergique lié à l'exposition aux pollens (RAEP) est obtenu à la suite des comptages des grains de pollens prélevés, combinés aux observations du RNSA.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique à la veille des départs en vacances, qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué du 29 juin 2022.

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.39
légère pluie
le 30/06 à 21h00
Vent
0.93 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
99 %

Sondage