Le taux d'accueil des enfants : la Bourgogne-Franche-Comté dans le peloton de tête

Publié le 28/07/2016 - 15:50
Mis à jour le 28/07/2016 - 15:50

Selon une étude publiée par le service statistique du ministère des Affaires sociales et de la Santé ce jeudi 28 juillet 2016, l’axe allant de la Loire-Atlantique au Territoire-de-Belfort a le taux d’accueil d’enfants le plus important. Paris et l’arc méditerranéen ont les taux les plus faibles.

image001.jpg
© Ville de Besançon
PUBLICITÉ

Paris et l’arc méditerranéen ont les taux d’accueil d’enfants de moins de trois ans les plus faibles tous types confondus (crèches, assistantes maternelles, scolarisation …), les départements les mieux dotés se situant dans un axe allant de la Loire-Atlantique au territoire de Belfort, selon une étude publiée jeudi 28 juillet 2016.

En France métropolitaine, le nombre total de places d’accueil divers (crèches collectives, haltes garderies, crèches familiales, assistantes maternelles ainsi que scolarisation des moins de trois ans) représentait 64 places pour 100 enfants en 2013, selon cette étude du service statistique du ministère des Affaires sociales et de la Santé (Drees). Ce taux varie entre 31 et 106 places avec des disparités géographiques marquées: c’est autour de l’axe allant de la Loire-Atlantique au Territoire-de-Belfort que se situent les départements les mieux dotés.

Paris et l’arc méditerranéen ont un taux très faible

A l’inverse, l’arc méditerranéen, Paris, et dans une moindre mesure la région parisienne, ont les plus faibles taux d’accueil. Si l’on ne considère que l’accueil en crèches collectives et familiales (17 places pour 100 enfants en moyenne en France métropolitaine), l’Ile-de-France et le sud de la France (particulièrement le sud-est) ont l’offre la plus importante, tandis que les départements de la moitié nord de la France sont moins bien dotés. Mais c’est le déficit en assistantes maternelles de la région parisienne et du sud de la France qui modifie la répartition géographique de l’offre globale. A la rentrée 2013, les écoles maternelles accueillaient en France métropolitaine environ 92.000 enfants de deux ans, soit près d’un sur huit, rappelle cette étude. Elle chiffre à 12.700 le nombre d’établissements en France métropolitaine accueillant des jeunes enfants fin 2013: ils offraient globalement 397.300 places, soit près de 10.200 places de plus qu’en 2012. Les établissements d’accueil collectif (crèches collectives, haltes-garderies, jardins d’enfants et établissements multi-accueil) représentaient 87% de ce total, et les crèches familiales 13%. L’offre des assistantes maternelles directement employées par des particuliers est bien supérieure, évaluée à 982.000 places.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.2
légère pluie
le 20/07 à 18h00
Vent
10.87 m/s
Pression
1015.53 hPa
Humidité
86 %

Sondage