13 700 emplois générés par le tourisme franc-comtois

Publié le 28/08/2012 - 17:22
Mis à jour le 28/08/2012 - 18:50

En 2009, l’activité touristique occupait en moyenne 13 700 salariés dans la région. C’est moins que la moyenne nationale puisque la Franche-Comté occupe la 15e place des 22 régions françaises.

dsc_2151.jpg
© archives carvy

15e rang

PUBLICITÉ

Selon une étude diffusée mardi par l’Insee, effectuée en partenariat avec le Comité régional du tourisme et la Dirrecte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi), le tourisme constitue une source non négligeable d’emplois, même si l’on sait que la région n’est pas la plus touristique du pays. Ce sont en moyenne 13 700 emplois qui sont concernés par ce secteur d’activité au sens large, soit 3,7% de l’emploi salarié de la région (4,8% au en France métropolitaine). C’est quand même l’équivalent des deux tiers des emplois de l’industrie automobile.

« L’étude porte sur les emplois liés au tourisme en général, pas seulement strictement touristiques », a précisé Pierre Quillery de l’Insee. Par exemple, La clientèle d’affaires est comptabilisée comme les emplois de certains commerces situés en zone touristique.

Un gros pic en été

Les emplois liés au tourisme connaissent de fortes fluctuations passant de 11 200 au minimum en hiver à 17 300 au maximum en été. Selon l’Insee, « deux facteurs jouent en faveur de cet accroissement : l’afflux de population, mais aussi le remplacement, par des saisonniers, des salariés permanents en congé ».

Ce sont les espaces urbains comme Besançon, Belfort, Montbéliard, Vesoul et Lons-le-Saunier, qui concentrent 53% du salariat du tourisme (7500 personnes) contre 24% dans l’espace rural (3400) et 23% dans l’espace montagne (3200). C’est d’ailleurs dans les espaces urbains que l’effet TGV est le plus attendu car la grande vitesse favorise le développement des séjours de courtes durées.

Mais, pour l’instant, il est trop tôt pour déceler une quelconque répercussion liée au TGV. C’est l’effet météo qui prime sur tous les autres. L’on sait déjà que le premier semestre 2012 a été difficile pour l’hôtellerie de la région. Le nombre de nuitées est en baisse tous les mois sauf en mai. Cependant, le mois d’août devrait être meilleur qu’en 2011.

En moyenne, chaque touriste dépense quotidiennement 51€ dans l’espace urbain contre 35€ en montagne. Celui qui réside en hôtel dépense 80 € en moyenne.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Incendie à Notre-Dame de Paris : Marie-Guite Dufay proposera une aide à la reconstruction en assemblée plénière

Quelques jours après l'incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, annonce qu'elle proposera une aide à la prochaine assemblée plénière pour la reconstruction de la partie meurtrie de l'édifice.

Eve Boutique fête son 50e anniversaire à Besançon : retour sur l’histoire d’un commerce incontournable du centre-ville…

Ouverte depuis 1969 rue des Granges à Besançon, Eve Boutique, une entreprise familiale spécialisée dans la lingerie féminine, a traversé les modes et les époques, du corset au soutien-gorge sans armature en passant par le maillot de bain… Aurélie, la petite-fille et actuelle propriétaire nous parle de ces 50 dernières années du haut de ses 38 ans...

Un nouveau service de carte grise s’est installé rue de Vesoul à Besançon…

Info pratique • Les guichets de la préfecture du Doubs en charge des cartes grises ont été supprimés novembre 2017. Si toutes les démarches peuvent être réalisées sur le site de l'ANTS, bon nombre de personne n'a pas accès à internet. C'est pourquoi Service carte grise 25 a ouvert rue de Vesoul à Besançon.

Combien de kilos de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon pour Pâques ?

THÈME DE LA SEMAINE : PÂQUES #3 • Pâques est l'une des périodes les plus importantes économiquement pour les chocolatiers en France y compris à Besançon. C'est pourquoi ils ne doivent pas rater l'occasion de proposer un maximum de produits à leurs clients. Quelle quantité de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon ? C'est la Question (pas si) con de ce mercredi 17 avril 2019 sur le thème de Pâques…

Purement Chocolat à Besançon : « Je propose chaque année de nouvelles créations pour Pâques »

COMMERCE BEZAC KDO • Purement Chocolat a ouvert en septembre 2016 rue Tristan Bernard à Besançon. Claude Péquignot, artisan chocolatier depuis plus de 30 ans, confectionne moulages et autres chocolats pour toutes les occasions, y compris pour Pâques… Nous avons ouvert les portes de cette chocolaterie, un commerce Bezac Kdo.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 19.13
nuageux
le 19/04 à 9h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1024.741 hPa
Humidité
61 %

Sondage