Législatives : Charles Demouge s'interroge sur l'intérêt d'une visite de soutien de Nicolas Sarkozy

Publié le 29/01/2015 - 16:49
Mis à jour le 29/01/2015 - 17:20

La législative partielle à Montbéliard, autour du siège de Pierre Moscovici, mobilise toutes les classes politiques et intègre, bien malgré elle, des enjeux nationaux. Charles Demouge, candidat UMP, s'attend à passer au second tour et voit d'un oeil embarrassé l'éventuelle visite de soutien de l'ex-chef d'Etat.

charles_demouge_site.jpg

Réponse en février

Intervenus dans différents médias dont Le Figaro, Europe 1 ou le JDD, le candidat UMP bouscule un peu son clan en émettant des doutes sur l'éventuelle visite du patron de son parti. Tandis que Manuel Valls, Marine le Pen ou Laurent Wauquier sont venus soutenir leurs candidats.

Se basant sur l'opinion des citoyens de sa circonscription, il prétend que l'ex-chef d'Etat est tenu pour responsable de la dégradation de la situation sécuritaire en France.

"Certains regrettent la non-réussite de sa présidence"

"Dans la population, il y en a qui disent que ce serait bien qu'il vienne et d'autres qui regrettent la non-réussite de sa présidence. Ce qu'ils lui reprochent le plus, c'est de ne pas avoir respecté sa promesse de passer les cités au kärcher. L'expression était maladroite, mais les gens se disent que s'il n'y avait plus de zones de non-droit, si Sarkozy avait réussi à supprimer les trafics en tout genre et le stockage d'armes, une telle boucherie n'aurait pas eu lieu", a t-il précisé lors d'une interview accordée au Point, sur la possibilité de sa venue dans le Doubs entre les deux tours.

Un propos qu'il a ensuite repris pour ajouter : "moi, je respecte ce qu'il a fait, et s'il veut venir sur place m'accorder son soutien, je l'accepterai avec plaisir."

Un duel UMP-FN ?

Charles Demouge se retrouve au coeur des attentions des médias nationaux. Lui qui ne pensait pas se représenter aux législatives après sa défaite en 2012. "J'ai ma carte à l'UMP depuis quatre ans, les événements ont fait que je suis devenu le leader de l'opposition face à Moscovici", a t-il remarqué dans le JDD.

Pas forcément carriériste, le candidat UMP se voit pourtant bien aujourd'hui arriver au second tour aux coudes à coudes avec le FN. Une autre intervention malheureuse avec le JDD, dans lequel il indique qu'il voterait PS s'il ne passait pas au second tour pourrait toutefois lui coûter cher. "Il ne faut pas que le FN gagne", avait t-il affirmé avant de rectifier le tir.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).

Anne Vignot pour taxer Amazon : elle « se trompe de combat » selon J-P Allenbach

La maire de Besançon Anne Vignot a signé une tribune dans laquelle responsables politiques, syndicaux, libraires et éditeurs appellent ) imposer une taxe exceptionnelle notamment sur les ventes d'Amazon lundi 16 novembre 2020. Pour Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté, Anne Vignot "se trompe de combat".

Les députés entament l’examen du texte controversé sur la « sécurité globale »

Police municipale, sécurité privée, "guerre des images" : les députés entament ce mardi 17 novembre 2020, l'examen d'une kyrielle de mesures sécuritaires portées par LREM dont l'encadrement controversé de la diffusion de l'image des policiers et gendarmes, ce qui fait bondir les défenseurs des libertés publiques.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.22
partiellement nuageux
le 24/11 à 12h00
Vent
0.82 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
79 %

Sondage