Mort du caporal Noyer : Lelandais "maintient la thèse de l'accident", selon BFM TV

Publié le 09/11/2018 - 15:27
Mis à jour le 09/11/2018 - 15:28

Nordhal Lelandais va être extrait de sa cellule ce 9 novembre 2018 pour être entendu sur le meurtre du caporal Noyer, selon des informations du Dauphiné Libéré.

nordahl_lelandais_.jpg
Nordahl Lelandais ©
PUBLICITÉ

Le meurtrier présumé de la petite Maëlys a été présenté devant des juges d’instruction de Chambéry ce vendredi. Il  devait notamment être confronté « aux conclusions de l’autopsie du corps d’Arthur Noyer », précisait ce vendredi Le Dauphiné Libéré.

Après cette troisième audition, Nordhal Lelandais a maintenu « la thèse de l’accident » et d’une « mauvaise chute », selon des informations de BFM TV.

Rappel des faits

Le 5 février 2018, Nordahl Lelandais avait déjà été longuement entendu sur ce dossier dans lequel il est mis en examen depuis décembre. Il avait alors reconnu avoir pris en stop le jeune militaire de 23 ans le soir des faits, sans avouer l’avoir tué, ce dont la justice le soupçonne. Des restes du crâne du caporal de 23 ans, membre du 13e Bataillon de chasseurs alpins (BCA) et disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017 près de Chambéry après être sorti en boîte de nuit, avaient été retrouvés en septembre par un randonneur. Nordhal Lelandais avait finalement reconnu s’être battu avec ce dernier. Le caporal serait alors selon lui tombé à la renverse.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi 18 septembre 2019 le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Un homme de 22 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire lundi 26 août 2019 pour avoir mortellement frappé son demi-frère aîné âgé de 33 ans samedi matin à Fuans dans le Haut-Doubs. Il était en permission de sortie au moment des faits, purgeant une peine dans la Meuse après des actes de violence. 

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.43
partiellement nuageux
le 22/09 à 0h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1013.32 hPa
Humidité
82 %

Sondage