Les allergiques peuvent respirer : la région placée en niveau 2 aux pollens

Publié le 18/08/2017 - 14:51
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:13

Les Francs-Comtois vont pouvoir ranger les mouchoirs. La semaine du 18 au 24 août 2017 ne présente qu’un faible niveau d’allergie selon Atmo Franche-Comté.

 ©
©

Malgré le faible taux de pollen, Atmo Franche-Comté, en charge de la surveillance de la qualité de l'air, constate que ses "Nos capteurs prélèvent encore chaque jour des quantités importantes de pollens d'urticacées. Heureusement, cette espèce ne provoque que peu de symptômes allergiques. Les pollens d'ambroisie, bien que présents en région Auvergne-Rhône-Alpes, sont encore quasi-absents en Franche-Comté".

Voici l'évolution par rapport à la semaine précédente :

Urticacées en baisse
Plantain en baisse
Graminées en baisse
Armoise en baisse





Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Canicule ou intoxication : onze écoliers pris de maux de tête et de vomissements à Pin en Haute-Saône

mise à jour • En pleine vague de chaleur, dix écoliers se sont plaint de maux de tête et de vomissements vendredi après avoir joué dans la cour de leur établissement à Pin, des symptômes qui pourraient être liés à une insolation ou à une intoxication alimentaire, selon le maire et la préfecture.

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.63
nuageux
le 25/06 à 15h00
Vent
2.25 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
19 %

Sondage