Les chaussures André rachetées par le site de vente en ligne Spartoo

Publié le 10/01/2018 - 08:09
Mis à jour le 10/01/2018 - 08:09

Le site français de vente en ligne Spartoo va racheter l’enseigne de chaussures André (groupe Vivarte), dont il s’engage à reprendre l’ensemble du personnel, a-t-on appris i auprès des deux groupes et de sources syndicales. André compte six boutiques en Franche-Comté.

 ©
©

Cette annonce a été faite aux organisations syndicales lors d'un comité central d'entreprise André dans la matinée du mardi 9 janvier 2018.

Spartoo s'engage à reprendre tous les magasins, sauf un à Paris "ne faisant pas partie du périmètre de l'offre", selon un communiqué commun Vivarte/Spartoo diffusé en fin d'après-midi et qui évoque une entrée "en négociations exclusives" pour les deux enseignes avec une finalisation du processus au printemps 2018.

Ce "rapprochement permettrait d'exploiter pleinement le potentiel d'André pour créer le seul groupe de distribution de taille significative avec un chiffre d'affaires réparti à égalité entre son réseau de magasins physiques et son activité internet", précise le communiqué. L

Le nouveau groupe constitué représenterait un chiffre d'affaires consolidé proche de 250 millions d'euros

 Créé en 1896 et en vente depuis mars dernier, André compte environ 120 boutiques et emploie, de source syndicale, environ 700 salariés. De son côté, Spartoo, fondé en 2006 à Grenoble, a ouvert son premier magasin physique en 2015.

Maintien de l'enseigne 

La semaine dernière, lors de la publication des résultats annuels de Vivarte, le PDG du groupe, Patrick Puy, avait annoncé qu'il donnerait cette semaine aux partenaires sociaux les noms des repreneurs des marques André et Naf Naf (vêtements), mises en vente en mars dernier.

Spartoo "reprend l'effectif total de la société André", a confirmé à l'AFP Christophe Martin (CGT), secrétaire du CCE. "Mais pendant combien de temps, c'est ça le souci, on n'a pas d'engagement. A court terme, on aimerait bien savoir s'il ne va pas fermer quelques magasins, sur 2018 ou 2019", s'est-il inquiété. La procédure d'information devrait avoir lieu le 17 janvier, en présence du PDG de Spartoo, Boris Saragaglia, selon la CGT.

Le communiqué précise que l'opération, sous réserve d'être validée par l'Autorité de la concurrence, "devrait être réalisée au second trimestre 2018". "Nous gardons l'ancienne [enseigne] André", a assuré Farid Elhairy (CFDT), une information que confirment les deux groupes, qui soulignent que ce "projet permettrait de maintenir l'enseigne André", dont les magasins serviront de "point de +click and collect+ pour les clients du groupe Spartoo".

Selon le communiqué commun, "le projet industriel permettrait à André de se recentrer sur sa clientèle familiale avec l'ajout de marques internationales et d'une offre enfant plus importante". Vivarte, qui cherche à vendre également sa marque de chaussures Besson, a subi un recul de son chiffre d'affaires d'environ 18 % lors de son exercice décalé 2016-2017, tout en affichant des pertes réduites de plus de moitié et un excédent brut d'exploitation (Ebitda) "en progression pour la première fois depuis six ans".

Info +

 Depuis plusieurs mois, Vivarte, engagé dans un plan de cession et de restructurations, s'est recentré sur ses marques-phare: La Halle (chaussures et vêtements), Minelli, San Marina, CosmoParis et Caroll.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Plateforme Easydis à Besançon “nous n’avons pas annoncé la fermeture du site”

Suite à un article paru chez nos confrères de France Bleu Besançon, ce mercredi 24 avril 2024 expliquant que la plateforme logistique d’Easydis à Besançon allait fermer ses portes en septembre prochain (sauf si l'entreprise trouve repreneur), nous avons contacté une porte-parole du Groupe Casino. Cette dernière nous a affirmé "qu’à aucun moment" il n’avait été décidé et dit aux salariés que le site allait fermer…

Casino JOA Besançon : plus de 721.000 € remportés en moins d’un mois

Le mois d’avril a apparemment porté chance à quelques joueurs du casino Joa de Besançon. L’établissement informe qu’entre le 1er et le 21 avril 2024, 721.275 € de jackpots ont été payés aux clients ayant eu la main chanceuse sur les machines à sous ou jeux électroniques (roulette anglaise électronique ou black jack électronique). 

La Bourgogne-Franche-Comté, première “région microtechnique” de France, présente au SIAMS de Moutier

Du 16 au 19 avril 2024, à l’occasion du Salon de la chaîne de production des microtechniques (SIAMS), grand rendez-vous de la filière de l’industrie des microtechniques, la Bourgogne-Franche-Comté était présente avec un pavillon régional dédié, en collaboration avec la CCI BFC.

Numérique : la Région Bourgogne Franche se mobilise pour tous les territoires

PUBLI-INFO • Le numérique fait partie intégrante de nos vies. La technologie bouleverse les modèles économiques, les pratiques de consommation, l’accès à l’information et à la culture, les modes de travail et d’apprentissage et les relations sociales. Pour la Région, la numérisation de l’économie, de la société et des territoires est porteuse d’opportunités : nouveaux services, développement économique, emplois, dynamique rurale, préservation de l’environnement…

Robot, job dating, écologie… Quoi de neuf dans les écoles ESTM Pigier ?

QUOI DE 9 ? • Ouvertes sur le monde et les nouvelles technologie, attentives au bien-être de ses étudiant(e)s, soucieuses de l’environnement et intraitables sur le niveau de ses formations, les écoles ESTM Pigier à Besançon s’engagent à tous les niveaux pour proposer des cursus de qualité dans un univers studieux et innovant. Les inscriptions pour la rentrée 2024 sont ouvertes !

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.7
couvert
le 25/04 à 6h00
Vent
1.82 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
94 %