Les dernières élections cantonales avant la réforme de 2014

Publié le 04/12/2010 - 07:34
Mis à jour le 04/12/2010 - 07:34

Les 20 et 27 mars 2011 auront lieu les élections cantonales dans les 1941 cantons renouvelables de France. 59 d'entre eux sont concernés en Franche Comté.

1291447458.jpg
©dr
PUBLICITÉ
L’échéance approche et les partis politiques commencent à avancer leurs pions. Il ne reste que quatre mois avant le scrutin qui sera d’ailleurs le dernier de ce type avant la mise en place des conseillers territoriaux qui doivent remplacer à la fois les conseillers généraux et les conseillers régionaux à partir de 2014.
 
Il y a 18 cantons renouvelables dans le Doubs, 17 dans le Jura, 16 en Haute-Saône et 8 dans le Territoire de Belfort. Trois conseils généraux sont à gauche (25, 70 et 90) et le Jura se situe à droite au bénéfice de l’âge…
 
Ces élections cantonales seront concernées par la mise en application des nouvelles règles en, faveur de la parité. Les candidats devront se présenter avec un suppléant du sexe opposé.
 
Les grands partis comme l’UMP et le PS présenteront des candidats partout. Pour les autres formations, c’est moins évident avec des stratégies qui peuvent changer en fonction de la donne départementale. Par exemple, Europe Ecologie Les Verts envisage un accord avec la gauche dans le Territoire de Belfort, alors que dans les autres départements les écologistes s’affronteront au PS. Rien que dans le Doubs, ils aligneront une douzaine de candidats.
 
Le Front national sera présent mais pas partout. Il s’appuiera sur les résultats de 2004 pour placer ses candidats et sera présent dans les trois quart des cantons dans le Doubs. Ailleurs, Sophie Montel, responsable du mouvement, espère couvrir la moitié des cantons. Elle-même est annoncée à Pont-de-Roide.
 
« Le Modem ne sera pas forcément présent partout. On se positionne là où on pense faire quelque chose », explique Christophe Grudler, candidat à sa propre succession dans le Territoire de Belfort où le Modem sera présent dans les quatre cantons urbains. Dans le Doubs, le parti de François Bayrou envisage des accords avec d’autres formations comme Génération Ecologie. Ce sera le cas dans les deux cantons renouvelables de Besançon.
 
Dans le Doubs, le Front de Gauche, qui regroupe le PCF et la Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon, désignera des candidats communs en janvier. Les Radicaux, le Nouveau Centre seront également présents par endroit dans la région. Inévitablement, il y aura aussi des candidats isolés qui profiteront de l’occasion pour faire un tour. En 2008, il y avait 230 prétendants en Franche-Comté, soit une moyenne de quatre par canton.
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Mise à jour le 15 octobre à 10h50 • Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, le groupe d'Europe Écologie - Les Verts Bourgogne Franche-Comté mais aussi France Insoumise condamnent la réaction de l'élu du Rassemblement National.

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Le tout fraîchement élu président des Républicains Christian Jacob a réclamé ce lundi 14 octobre 2019 l'interdiction du port du voile lors des sorties scolaires, en réponse au débat relancé par un élu RN qui a pris à partie une mère voilée lors d'une séance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté vendredi.

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie le 11 octobre une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, la présidente de Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay indique dans un communiqué de ce lundi, qu'elle souhaite faire "un signalement au procureur de la République de tous les propos tenus tout au long de la session du conseil régional." Elle souhaite également rencontrer la mère de famille visée par l'élu RN "sans élu et sans presse".

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Christian Jacob a été élu ce dimanche 13 octobre 2019 président des Républicains, devenant à cinq mois des municipales le patron d'un parti en crise profonde après deux années de délitement. A Besançon, "il y avait foule dans nos bureaux de vote et plus spécialement dans le bureau centralisateur à Besançon", précisent les membres LR :  "Dans notre Fédération le taux de 42% de participation était dépassé à 16h", est-il précisé.

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants.

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

La vidéo d'un incident survenu vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, postée par un élu Rassemblement national (RN), où l'on voit ce dernier prendre à partie une femme voilée dans le public, est devenue virale sur Twitter samedi après-midi, où elle a été vue plus de 800.000 fois.

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Sous réserve du vote de ses militants, Nicolas Bodin (PS) a décidé de rejoindre l'Equipe (union de gauche) ce jeudi 10 octobre 2019. Le parti Generation.s (crée par Benoît Hamon) ainsi que Barbara Romagnan ont également rejoint cette alliance hier soir. Qu'adviendra-t-il de la candidature PS de Nicolas Bodin ? Nous lui avons posé la question…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.49
nuageux
le 16/10 à 21h00
Vent
2.955 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
50 %

Sondage