Les Hospices de Beaune maintiennent la vente, malgré une suspension

Publié le 14/11/2020 - 08:42
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:39

Les Hospices de Beaune ont décidé ce vendredi 13 novembre 2020 au soir de maintenir leur vente des vins, prévue dimanche, malgré une suspension prononcée par le Conseil des ventes qui a jugé qu'elle violait les mesures de confinement.

Conférence de presse réalisée dans le cadre de la 160eme vente des vins des Hospices de Beaune  ©Twitter Hospices de Beaune ©
Conférence de presse réalisée dans le cadre de la 160eme vente des vins des Hospices de Beaune ©Twitter Hospices de Beaune ©

Henri Paul, président du Conseil des ventes (CVV), organisme régulateur des maisons d'enchères, "a entendu vendredi matin l'opérateur Christie's chargé de cette vente et a décidé, au vu des explications apportées, de la suspendre, en ce qu'elle viole les dispositions du décret du 29 octobre prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid-19 (...) et en ce qu'elle ne respecte pas les principes d'équité et d'impartialité des ventes aux enchères publiques qu'il a pour charge de sauvegarder".

"La décision du Conseil des Ventes Volontaires n'engage pas les Hospices Civils de Beaune"

Mais les Hospices civils, qui organisent les enchères, ont maintenu la vente. "La décision du Conseil des Ventes Volontaires n'engage pas les Hospices Civils de Beaune pour la 160ème vente des vins", ont estimé les Hospices dans un tweet. "Les Hospices Civils de Beaune travaillent à la réalisation de la vente avec Christie's dimanche 15 novembre 2020 telle qu'elle a été autorisée par l'Etat", ajoutent les Hospices.

Le CVV précise que sa décision peut être révoquée "à tout moment, dès lors que les conditions d'organisation de la vente seront régularisées".

Pour le conseil des ventes, la seule solution est une vente à huis clos sans public via internet comme toutes les ventes aux enchères en ce moment.

Marc Lavoine parrain de cette 160e édition

Six cent trente pièces de vins, toutes de 228 litres, devaient être proposées, lors de cette 160e vente orchestrée par Christie's, qui devait être parrainée à distance par le chanteur Marc Lavoine. L'an dernier, ces mêmes enchères avaient totalisé 12 millions d'euros.

Une partie des recettes reversée aux personnels hospitaliers

Elles attirent chaque année de nombreux enchérisseurs en France, mais aussi de l'étranger, jusqu'au Japon. Cette fois, la plupart d'entre eux devaient suivre la vente par téléphone ou internet. Une partie des recettes du millésime 2020 devait aller aux personnels hospitaliers. Les Hospices civils de Beaune gèrent en effet un hôpital qui soigne des malades atteints du Covid-19.

100 personnes prévues

Les Hospices avaient insisté pour que la vente n'ait pas lieu à huis clos et voulaient réunir 250 personnes pour faire comme chaque année de la vente un évènement régional. Ils avaient ensuite accepté de réduire ce nombre à cent personnes, faisant valoir, en vain, que ces personnes seraient présentes dans le cadre d'une réunion de professionnels, a-t-on indiqué de source informée.

Infos +

Le Conseil des ventes (CVV), créé en 2000, est chargé de veiller à empêcher toutes discriminations entre les 400 maisons de vente. Son président dispose d'un pouvoir de suspension que lui donne le code de commerce.

Début novembre, des mesures très strictes ont été édictées par le CVV, ayant pour conséquences que toutes les enchères doivent se faire en ligne pendant le confinement. La décision exceptionnelle de ce vendredi est la conséquence logique de ces mesures.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

27 septembre 1944 : Étobon, massacre oublié de la Seconde Guerre mondiale

Il y a 77 ans, le 27 septembre 1944, 39 hommes, âgés de 17 à 58 ans,  ont été fusillés en Haute-Saône par les soldats de la Wehrmacht, qui entendaient ainsi se venger des attaques des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dans les maquis alentours. Trois autres ont été exécutés un peu plus tard, et sept hommes sont morts en déportation.

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21
légère pluie
le 25/09 à 18h00
Vent
1.75 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
37 %

Sondage