Alerte Témoin

Les investissements étrangers multipliés par deux en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 04/06/2020 - 14:25
Mis à jour le 04/06/2020 - 12:57

+115% en 2019 •

Selon un bilan de  Business France, l'attractivité de la France a continué à s'améliorer en 2019, avec un nombre record de décisions d'investissement et d'emplois créés par des entreprises étrangères.  En Bourgogne Franche-Comté les investissements directs étrangers (IDE) ont même été multipliés par deux l'an passé.

L’an dernier, La France a enregistré « 1.468 nouvelles décisions d’investissement étranger, soit une progression de 11 % par rapport à 2018 (1.323 décisions) », rapporte Business France, agence de promotion économique à l’international. Les trois premiers pays d’origine de ces investissements sont les Etats-Unis (16 % du total), l’Allemagne (15,5 %) et le Royaume-Uni (12 %).

En 2019, la Bourgogne-Franche-Comté a accueilli 114 projets, qui ont permis la création et le maintien de 2 353 emplois.

En Bourgogne-Franche-Comté, les investissements étrangers concernent principalement les activités de production. "Elles représentent en effet 46 % des projets accueillis en 2019 et 52 % des emplois associés" note Business France. "Mais il y a aussi les points de vente, qui correspondent à 19 % des projets localisés région et 13 % des emplois induits. La région se distingue en accueillant 20 % des projets de logistique et 14 % des projets de production recensés en France en 2019".

Les principaux pays investisseurs en Bourgogne Franche-Comté sont l’Allemagne (15 % des projets et 21 % des emplois), les États-Unis (14 % des projets et 12 % des emplois) et le Royaume-Uni (11 % des projets et 10 % des emplois).

"Notre région possède les caractéristiques pour attirer des investisseurs" MG Dufay

"Cette progression de 115% place désormais la Bourgogne-Franche-Comté à la cinquième place des régions françaises d’accueil des investissements directs étrangers, et à la huitième place à l’échelle européenne" s'est réjoui Marie-Guite Dufay, la présidente de région. "Cela confirme que notre région possède toutes les caractéristiques pour attirer des investisseurs. Dans cette période de transformation de notre société, nos atouts entrent en résonance avec les aspirations des entreprises et de leurs salariés : accessible, connectée avec les grands pôles français et européens, reconnue pour la qualité de sa main-d’œuvre, de la formation, de l’enseignement supérieur et les capacités de ses écosystèmes de recherche et d’innovation...."

700 entreprises étrangères, employant 45 000 salariés, sont actives en Bourgogne-Franche-Comté.

Arnaud Marthey, président de l’Agence économique régionale (AER BFC), rappelle que, dans la région, le processus de réindustrialisation est "une priorité dont les bénéfices irriguent les territoires avec un mouvement de relocalisation" .

Pour lui, ce processus  devra être vert et vertueux, innovant et inventif. "La crise sanitaire va pousser les acteurs du développement économique à repenser l’organisation de certaines activités stratégiques" estime-t-il.

En chiffres

  • PIB 2018 : 75,6 Md€ (11e rang national)
  • Plus de 700 entreprises étrangères présentes en Bourgogne Franche-Comté
  • 22.557 entreprises créées en 2019
  • 679.537 salariés dans le secteur privé
  • 9e région exportatrice en 2019 (21,9Md€)

Ils ont investi dans la région en 2019

Gemdoubs (Novillars)

Engagée dans une démarche de responsabilité sociétale et environnementale, l’entreprise Gemdoubs, détenue par le groupe libanais Gemayel, investit 87 millions d’euros dans la création d’une centrale de cogénération biomasse alimentée par des résidus forestiers non valorisables en scierie et collectés dans un rayon de 100 kilomètres.

Elle envisage de plus d’atteindre la production de 100.000 tonnes de papier recyclé par an. L’entreprise a reçu en 2019 le trophée RSE par la région Bourgogne-Franche-Comté.

2019, année record pour l'investissement étranger en France

Avec une méthode de comptage différente, qui notamment ne prend pas en compte les commerces et hôtels, le cabinet EY a de son côté recensé 1.197 annonces d'investissement en 2019 dans son baromètre selon lequel la France est devenue l'an dernier le pays européen le plus attractif pour les investisseurs étrangers.

Business France estime de son côté que le nombre d'emplois créés ou maintenus en France par les investissements des groupes étrangers a connu un bond de 30 % en 2019, à 39.542 contre 30.302 en 2018.

"Ce n'est pas le fruit du hasard, mais une stratégie volontariste dont l'objectif était bien de devenir numéro un dans le courant du quinquennat", a déclaré à l'AFP le directeur général de Business France Christophe Lecourtier.

Parmi les atouts de la France, une politique favorable aux entreprises avec les réformes de la fiscalité et du droit du travail menées depuis 2017, ainsi qu'une situation "au coeur de l'Europe", explique M. Lecourtier. "Cela peut paraître un truisme, mais les Britanniques n'y sont plus", note-t-il.

La France a ainsi profité du Brexit en attirant 1.338 emplois dans le secteur financier l'an dernier, contre 298 en 2018. Les activités de production représentent pour leur part 26 % des projets et sont aux trois quarts des extensions de sites déjà existants, lesquels représentent un moins de la moitié de l'ensemble des projets d'investissement.

Les projets dans le commerce et la distribution progressent quant à eux très fortement (+67 %), principalement grâce à de nouveaux points de vente, et comptent désormais pour 13 % du total des investissements étrangers.

Tous secteurs confondus, ces nouveaux projets irriguent largement le territoire avec 43 % d'entre eux situés dans des agglomérations de moins de 200.000 habitants, rapporte encore Business France.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Besançon : un petit coup de pouce pour la création d’une papeterie d’art et d’écriture au centre-ville

Alexandre Guillaume, illustrateur bisontin multi-spécialiste depuis 20 ans et commerçant de formation, souhaite ouvrir une nouvelle boutique au centre-ville de Besançon comme on n'en voit plus : une papeterie spécialisée dans les fournitures beaux-arts et dans le matériel d'écriture. Si tout se passe bien, ce nouveau commerce devrait voir le jour à l'automne 2020. Et pour cela, il a lancé un financement participatif…

Urssaf : des mesures exceptionnelles pour les entreprises touchées par le covid-19 du 5 juillet ou du 15 juillet

Afin de tenir compte de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur l’activité économique, le réseau des Urssaf a déclenché des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises présentant de sérieuses difficultés de trésorerie. Dans le cadre de la reprise de l’activité économique, les modalités de report évoluent. Les entreprises doivent s’acquitter des cotisations sociales aux dates d’exigibilités. Les cotisations sociales sont donc exigibles au 5 et au 15 juillet 2020.

Franck Bertrand, nouveau directeur général du Crédit Agricole Franche-Comté

Il a traversé la France et a choisi la Franche-Comté de Brest à Besançon. Franck Bertrand, 58 ans, succède à Élisabeth Eychennes qui était à la tête de la banque coopérative depuis 10 ans. Le nouveau DG arrive dans un contexte de post-crise sanitaire et souhaite "donner du temps" aux entreprises...

Covid-19 : la Région Bourgogne Franche-Comté prépare un plan de relance de 400 millions d’euros

Les élus de Bourgogne Franche-Comté se sont réunis jeudi 25 et vendredi 26 juin 2020 en Assemblée plénière en mode restreint (53 élus sur 100 en présentiel). Parmi les sujets les plus importants abordés lors des débats, l'élaboration d'un plan de relance de 400 millions d'euros pour intervenir massivement en faveur de l'économie et de l'emploi.

150.000 Billets Doubs pour soutenir le tourisme local

La destination Doubs est une mosaïque de sites, de musées, d'activités de loisirs... fortement impactés par la crise sanitaire et ses conséquences. Afin d'en amoindrir les effets, le Département du Doubs, "conscient de cette richesse touristique et soucieux de la préserver », souhaite encourager les visiteurs comme les habitants à fréquenter massivement ces pépites réparties dans tout le territoire. Il a missionné Doubs Tourisme pour concevoir et mettre en œuvre les 150.000 Billets Doubs. Ils seront disponibles à partir du 1er juillet 2020.

Projet industriel de Général Electric : Marie-Guite Dufay salue une avancée positive, mais reste vigilante 

Après la tenue mardi du 4e comité paritaire de suivi des accords du 21 octobre 2019, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté parle, après sept mois de négociations, d'une "avancée positive" pour la concrétisation d'un projet industriel. "Il faut maintenant que GE assume enfin ses responsabilités en passant de la parole aux actes" estime-t-elle. "La Région fera tout pour que GE Belfort devienne le centre mondial de la turbine à hydrogène afin d’ancrer cette énergie d’avenir sur son territoire..."

« J’veux du local », pour promouvoir l’alimentation de proximité en Bourgogne Franche-Comté

Le mardi 30 juin 2020, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche- Comté et Christian Decerle, président de la Chambre régionale d'agriculture de Bourgogne- Franche-Comté ont présenté la campagne de promotion des plateformes "J’veux du local" en faveur de l’alimentation de proximité.

Dette publique : la Cour des comptes ne préconise pas « l’austérité » mais un effort de « redressement »

La Cour des comptes ne préconise "en aucun cas l'austérité" pour apurer dans l'avenir la dette générée par la crise du Covid-19, a affirmé mardi 30 juin 2020 son nouveau premier président Pierre Moscovici, tout en appelant le gouvernement à redresser les finances publiques.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.48
    nuageux
    le 04/07 à 21h00
    Vent
    0.74 m/s
    Pression
    1021 hPa
    Humidité
    94 %

    Sondage