Les policiers parisiens sommés de payer leurs PV

Publié le 16/09/2016 - 11:27
Mis à jour le 16/09/2016 - 11:27

La préfecture de police de Paris (PP) a demandé aux policiers qui se rendent coupables d'infractions au Code de la route de payer leurs contraventions, dans une note révélée vendredi 16 septembre 2016 par Le Parisien/Aujourd'hui en France.

Insolite

PUBLICITÉ

Cette note datée du 24 août et signée du directeur de cabinet du préfet de police Michel Cadot, a suscité l’indignation des syndicats qui dénoncent une méconnaissance du travail des policiers dans un contexte de menace terroriste. Dans ce document, dont Le Parisien publie un extrait, la PP « constate une augmentation significative de plus de 49% du nombre d’infractions au Code de la route commises lors de l’utilisation des véhicules de service ». « Pour les infractions les plus graves (…) les fonctionnaires conduisant les véhicules de service doivent être invités à régler le montant des contraventions », poursuit la note.

Interrogé par le quotidien, le secrétaire général du syndicat Synergie-Officiers, Patrice Ribeiro, dénonce une « note au ton agressif, sec et comminatoire » et rappelle que les policiers « interviennent dans l’urgence et s’affranchissent, certes, parfois du Code de la route ». « Cette note est une aberration. On va intervenir en Vélib’ ou en métro, si ça continue », ironise le secrétaire général d’Unsa-Police, Philippe Capron. Une source préfectorale, interrogée par Le Parisien, souligne que cette note « est un simple rappel des règles du Code de la route à respecter » et vise aussi à rappeler l’usage du gyrophare et de la sirène « dans le cadre strict  d’interventions urgentes ».

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.57
couvert
le 20/10 à 6h00
Vent
3.06 m/s
Pression
1006.3 hPa
Humidité
93 %

Sondage