Les policiers parisiens sommés de payer leurs PV

Publié le 16/09/2016 - 11:27
Mis à jour le 16/09/2016 - 11:27

La préfecture de police de Paris (PP) a demandé aux policiers qui se rendent coupables d'infractions au Code de la route de payer leurs contraventions, dans une note révélée vendredi 16 septembre 2016 par Le Parisien/Aujourd'hui en France.

Insolite

Cette note datée du 24 août et signée du directeur de cabinet du préfet de police Michel Cadot, a suscité l'indignation des syndicats qui dénoncent une méconnaissance du travail des policiers dans un contexte de menace terroriste. Dans ce document, dont Le Parisien publie un extrait, la PP "constate une augmentation significative de plus de 49% du nombre d'infractions au Code de la route commises lors de l'utilisation des véhicules de service". "Pour les infractions les plus graves (...) les fonctionnaires conduisant les véhicules de service doivent être invités à régler le montant des contraventions", poursuit la note.

Interrogé par le quotidien, le secrétaire général du syndicat Synergie-Officiers, Patrice Ribeiro, dénonce une "note au ton agressif, sec et comminatoire" et rappelle que les policiers "interviennent dans l'urgence et s'affranchissent, certes, parfois du Code de la route". "Cette note est une aberration. On va intervenir en Vélib' ou en métro, si ça continue", ironise le secrétaire général d'Unsa-Police, Philippe Capron. Une source préfectorale, interrogée par Le Parisien, souligne que cette note "est un simple rappel des règles du Code de la route à respecter" et vise aussi à rappeler l'usage du gyrophare et de la sirène "dans le cadre strict  d'interventions urgentes".

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

« Évasion d’un détenu dangereux d’une maison d’arrêt » : exercice de sécurité pour les élèves de l’académie de Besançon

De façon régulière, les élèves et l’ensemble de la communauté éducative de l’académie de Besançon sont confrontés à un exercice académique d’entrainement au risque attentat-intrusion. Un nouvel exercice a été déclenché ce jeudi 2 décembre à 9 h 52 afin de tester la chaine d’alerte entre les structures scolaires, les directions des services départementaux de l'Éducation nationale (DSDEN) et le rectorat.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.6
couvert
le 06/12 à 6h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
100 %

Sondage