Les Suisses aux urnes sur le renvoi automatique des criminels étrangers

Publié le 28/02/2016 - 10:59
Mis à jour le 28/02/2016 - 10:59

Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes ce dimanche 28 février 2016 en Suisse pour se prononcer sur la proposition de la droite populiste UDC d’expulser automatiquement, même pour des infractions mineures, les criminels étrangers.

 ©
©

A Zurich, les électeurs peuvent ainsi voter depuis 06H45 (05H45GMT). A Genève ils n'ouvriront qu'à 10H00 (09H00GMT). Dans certaines villes, les bureaux de vote ont aussi ouvert quelques heures samedi. 

Vote par correspondance

Mais la très grande majorité des électeurs suisses, appelés à se prononcer plusieurs fois par an lors de multiples référendums, ont toutefois voté par correspondance dans les deux à trois semaines précédant l'élection.

L'initiative populaire est un droit donné aux citoyens suisses de faire une proposition de modification de loi. L'adoption d'un tel projet requiert toutefois ce que les Suisses appellent la double majorité: la majorité du peuple (majorité des suffrages valables) et la majorité des cantons.

Nouvelle clause

En 2010, le peuple suisse avait déjà accepté, à près de 52,9%, une initiative de l'Union démocratique du centre (UDC, premier parti suisse) demandant le renvoi des criminels étrangers. Mais le Parlement helvétique a introduit en mars dernier une clause permettant aux juges d'éviter l'expulsion automatique des condamnés dans certains cas.

Cette fois, le peuple suisse est consulté sur une initiative beaucoup plus
directe réclamant "le renvoi effectif des criminels étrangers". Cette initiative dite de "mise en oeuvre" de l'automaticité élargit par ailleurs la liste des motifs d'infraction entraînant l'expulsion.

3 900 personnes expulsées

D'après l'Office fédéral de la statistique, la révision du code pénal adoptée l'an dernier par le Parlement aurait pu conduire en 2014 à l'expulsion de près de 3.900 personnes, contre 500 en moyenne. Avec l'initiative de l'UDC, ce chiffre aurait bondi à 10.200.

Le gouvernement et le Parlement jugent la proposition de l'UDC contraire aux "règles fondamentales" de la démocratie. Aucun autre parti national, ni les syndicats et milieux économiques, ne soutiennent l'initiative. 

D'après le dernier sondage réalisé par l'institut gfs.bern, publié le 17 février, les deux camps sont presque à égalité, avec un léger avantage pour les opposants, à 49% contre 46%. Mais l'issue du scrutin reste ouverte, avec 5% d'indécis. 

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.31
légère pluie
le 22/05 à 18h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
61 %