Ligue 2 : deux supporteurs de Dijon jugés en janvier pour jet de bouteille sur un joueur

Publié le 05/10/2021 - 08:45
Mis à jour le 05/10/2021 - 09:10

Deux supporteurs du club de football de Dijon sont convoqués en janvier devant le tribunal correctionnel du Havre pour avoir jeté une bouteille d’eau sur le défenseur havrais Pierre Gibaud lors d’un match de Ligue 2 samedi soir.

Placés en garde à vue samedi soir, ils ont été remis en liberté dimanche après avoir reconnu les faits.

Nés en 1995 et 1997, les deux supporteurs comparaîtront sur reconnaissance préalable de culpabilité ("plaider-coupable") "pour jets de projectile dans une enceinte sportive", a précisé à l'AFP Cyrille Fournier, procureur adjoint du Havre.

"L'un a lancé une bouteille d'eau sur un joueur. L'autre, un objet mais pas sur un joueur", a précisé le magistrat.

L'un a un casier vierge, l'autre une mention mais sans rapport avec les faits. "La peine maximale encourue est de 3 ans d'emprisonnement, une amende de 15.000 euros et l'interdiction de pénétrer dans une enceinte sportive pendant cinq années", selon le magistrat.

Le club havrais a porté plainte mais pas Pierre Gibaud, atteint à l'abdomen par une bouteille lancée depuis le parcage visiteurs où se trouvaient les supporteurs dijonnais, alors que les Havrais venaient de marquer un penalty par Victor Lekhal (61e, 2-0).

Gibaud s'est écroulé au sol avant de se relever quelques minutes plus tard et de montrer à l'arbitre une marque rouge sur son abdomen. Les Havrais l'avaient emporté 2-0 face à Dijon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Chute mortelle à Besançon :  la version des policiers et du gérant de la discothèque corroborée par l’enquête

L'enquête sur les circonstances de la chute mortelle d'un jeune homme fin juillet à Besançon, après une altercation devant une discothèque, corrobore les dires des policiers et du gérant de l'établissement lancés à sa poursuite et qui nient toute responsabilité dans  son décès, a indiqué le parquet de Besançon.

Tribunal administratif de Besançon : la médiation devient obligatoire dans certains contentieux

Depuis 2017, le recours au juge administratif n’est pas la seule forme de résolution des conflits ni nécessairement la plus adaptée. La médiation préalable, moins onéreuse, plus rapide et plus discrète, a fait ses preuves en permettant de régler de nombreux conflits ces cinq dernières années. Elle devient obligatoire dans certains contentieux. Thierry Trottin, président du tribunal administratif de Besançon, nous en parle.

Justice : l’enregistrement sonore ou audiovisuel d’une audience au tribunal est désormais possible, mais…

Depuis la loi du 22 décembre 2021, toute personne a le droit de filmer ou enregistrer une audience dans un tribunal, à condition de remplir plusieurs critères et pas des moindres… Thierry Trottier, président du tribunal administratif de Besançon nous en parle.

 Tribunal administratif de Besançon : un délai de jugement qui jamais été aussi court…

Le président du tribunal administratif de Besançon, Thierry Trottier, a présenté ce mardi 5 juillet les chiffres de l’année 2021 et du premier semestre 2022. Pas moins de 2.111 nouvelles requêtes y ont été traitées en 2021, un chiffre en hausse par rapport à 2020, mais en recul par rapport aux années précédentes principalement en raison de la crise sanitaire. Le tribunal administratif de Besançon peut se targuer de juger les affaires plus rapidement qu’au niveau national soit 7 mois et 12 jours.

Suisse : trois motards des Bandidos incarcérés

Un tribunal suisse a envoyé ce jeudi 30 juin 2022 en prison trois membres de la bande de motards des Bandidos pour des faits survenus lors d'un violent affrontement les opposant aux Hells Angels et leurs alliés les Broncos.
 

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.06
légère pluie
le 15/08 à 21h00
Vent
1.83 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
92 %

Sondage