Alerte Témoin

L'intersyndicale des policiers du Doubs boycotte la commission hygiène, sécurité et conditions de travail

Publié le 27/11/2016 - 17:47
Mis à jour le 27/11/2016 - 22:48

"Depuis des mois, des années", à l’occasion des commissions hygiène et sécurité et des comités techniques des services déconcentrés, l'intersyndicale a tenté d’alerter les préfets et les directeurs départementaux successifs à propos de, "l’épuisement physique et nerveux des policiers, des conditions de travail déplorables (locaux à l’image du commissariat de Montbéliard, matériels, équipements) et du management archaïque (gestion des ressources humaines, manque de reconnaissance et de considération de la hiérarchie)", est-il indiqué dans un communiqué du 25 novembre 2016.

04PolicegendarmerieCRS003.JPG
©Alexane Alfaro

Pour les syndicats, voici les sujets qui demandent "une réponse concrète et rapide" :

  • amélioration des conditions de travail (locaux, matériel et équipements)
  • Révision des conditions de la légitime défense en commençant par un alignement sur les textes applicables en gendarmerie. La sécurité ne doit plus être hypothéquée par la crainte du Policier à sortir et à utiliser son arme.
  • Obtenir des réponses pénales adaptées et exemplaires en rapport avec la criminalité et la délinquance toujours plus violentes en général, et envers les agresseurs de policiers en particulier.
  • Alléger réellement la procédure pénale, mesure qui reste pour le moment dans l’effet d’annonce. La réalité montre au contraire un alourdissement continu de la procédure (cf la loi du 3 juin 2016, entrée en vigueur le 15 novembre 2016), accentuant toujours un peu plus la démotivation des enquêteurs. Le déséquilibre entre les droits des auteurs et les pouvoirs des policiers est désormais abyssal et les privent d’efficacité.
  • Prendre toute disposition afin que le travail des policiers ne soit plus remis en cause par certains magistrats défiants vis à vis des forces de l’ordre. L’erreur est humaine et les comportements fautifs restent exceptionnels dans le travail quotidien des policiers. A l’instar de ce qui se passe dans d’autres pays européens, la règle doit être la confiance vis à vis du policier.
  • Recentrer le Policier sur son cœur de métier en supprimant définitivement et sans condition les tâches indues.
  • Systématiser les patrouilles à 3 fonctionnaires, quel que soit le lieu, en privilégiant la sécurité au taux d’occupation de la voie publique et au nombre de patrouilles.
  • Mettre fin au management archaïque avec une hiérarchie qui connaîtrait enfin le métier de ses subordonnés et prendrait ses responsabilités en termes de gestion des ressources humaines (gestion des congés etc)
  • Revoir la politique de formation continue en habilitant tous les policiers aux armes (létales et non létales) disponibles dans leur direction d’emploi. Parallèlement, établir un programme d’acquisition de ces armes afin qu’elles soient disponibles en nombre suffisant.

L’intersyndicale Alliance Police Nationale, Synergie Officiers, SNAPATSI (CFE/CGC), Unité SGP/FO et FPIP ont donc décidé de boycotter la commission hygiène, sécurité et conditions de travail, ainsi que le comité technique des services déconcentrés de ce jour "afin d’exprimer leur mécontentement face au comportement de l’administration qui semble n’avoir découvert  que récemment les problématiques exposées depuis de nombreuses années, de manière récurrente par les syndicats. L’intersyndicale départementale apporte ainsi son soutien à la colère exprimée par les policiers."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

SONDAGE : À cause de la Covid-19, limitez-vous les rassemblements familiaux et amicaux ?

Les département du Doubs, le Territoire de Belfort et la Côte-d'Or, comme de nombreux départements français, sont passés en "zone rouge", c'est-à-dire en zone de circulation active du virus qui se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable. Le gouvernement invite les habitants à limiter les rassemblements familiaux ou entre amis… Et vous, limitez-vous ce type de rassemblement ? C'est le sondage de la semaine.

Loup en Haute-Saône : certains éleveurs autorisés à effectuer des tirs de défense simple

Suite à l'attaque d'un ovin ce lundi 21 septembre 2020 à Fougerolles et à la présence avéré d'un loup, la préfète de la Haute-Saône et le préfet des Vosges ont pris des arrêtés autorisant certains éleveurs à effectuer des tirs de défense simple en vue de protéger leurs troupeaux contre la prédation du loup.

Décès de Michael Lonsdale, acteur franco-britannique de renom

Comédien des avant-gardes comme des productions populaires, l'acteur franco-britannique Michael Lonsdale, est décédé lundi 21 septembre 2020 à 89 ans, après 60 années de carrière et une consécration, pour ce chrétien fervent, pour son rôle de moine dans "Des hommes et des dieux". À Besançon, il prêta sa voix pour illustrer le personnage de Victor Hugo dans le tramway.

Plan National Vélo : quatre nouveaux projets lauréats de « Continuités cyclables » en Franche-Comté

A l’occasion des deux ans du Plan National Vélo, Barbara Pompili, ministre de la Transition Écologique et Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué en charge des Transports ont annoncé le 14 septembre 2020 un montant de 200 millions d'euros supplémentaires en faveur du vélo dans le plan France Relance et l’augmentation de 20 millions d'euros du budget attribué au dispositif de réparation "Coup de pouce vélo". Ils ont également communiqué la liste des territoires lauréats de la 2ème édition de l’Appel à Projets "continuités cyclables" : quatre projets ont été retenus en Franche-Comté dont un à Besançon.

Boost’ Ton Projet, le jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté pour les 18-30 ans !

PUBLI-INFO • Jusqu'au 30 octobre 2020, les jeunes de 18 à 30 ans porteurs de projets sont invités à participer au jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté. Pour cette première édition, 4.500 euros sont mis en jeu afin d’accompagner les jeunes vers la concrétisation de leur projet, qu'il soit solidaire, sportif ou entrepreneurial…

Covid-19 : le département du Doubs passe officiellement en « zone rouge »

Le décret n° 2020-1153 du 19 septembre 2020 modifiant le décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire, paru ce jour au journal officiel, place le département du Doubs en zone de circulation active du virus, également appelée "zone rouge".

Une Bisontine reçoit deux médailles d’or pour avoir créé une formation pour la qualité de vie au travail

Pauline Lenoir, thérapeuthe bisontine (sophrologue et praticien en hypnose ericksonienne), préparatrice physique et mentale et accessoirement Karateka '4 dan', vient de recevoir deux médailles d'or pour récompenser une formation "Nutrition Santé" liée à la qualité de vie au travail qu'elle a créé pour les entreprises et pas n'importe lesquelles... Interview.

Le Lion et la Citadelle de Belfort, élus monuments préférés des Français

Cet été, le Lion de Bartholdi et la Citadelle ont été sélectionnés pour représenter la région Bourgogne Franche-Comté lors de l’édition 2020 du "Monument préféré des Français" parmi 14 nouveaux monuments en compétition. Finalistes au côté de deux autres monuments, le Lion et la Citadelle ont été élus.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     22.21
    légère pluie
    le 22/09 à 15h00
    Vent
    2.39 m/s
    Pression
    1008 hPa
    Humidité
    63 %

    Sondage