Alerte Témoin

L'intersyndicale des retraités interpelle les candidats à l'élection municipale de Besançon

Publié le 27/02/2020 - 11:56
Mis à jour le 27/02/2020 - 11:56

L'intersyndicale (Solidaires retraité.es, FSU, FO-retraités.e, CGT-retraité.es, FGR-FP, LSR ) a adressé une lettre aux candidats à l'élection municipale 2020 en date du 19 février 2020. Dans cette dernière, elle souhaite "attirer l'attention sur la situation particulière des retraités".

manifestation le 14 janvier 2020
manifestation le 14 janvier 2020 © Alexane Alfaro

"69% des maires des 35 000 communes sont des retraité·es, 38% des retraité·es sont adhérent·es à une association. Ils sont donc une réalité incontournable, même si elle n’est pas reconnue, pour la vie de la société", relève l'intersyndicale à moins d'un mois de l'élection municipale.

En plus de l'investissement personnel des retraités, c'est également l'accès aux soins qui préoccupe l'intersyndicale : "Dans le même temps, l’accès à la santé devient plus difficile : engorgement des urgences, hausse du tarif des mutuelles, manque de places dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, poids des restes à charge en matière de soins, d’habitat". À cela s'ajoute le pouvoir d'achat des retraités : "Au mépris des dispositions du Code de la Sécurité sociale, cette année encore, les pensions ne seront revalorisées que de 0,3 % (ou de 1 % pour celles dont les revenus sont inférieurs à 2 000 €)", s'insurge les syndicats.

En ce qui concerne Besançon et Grand Besançon Métropole, plusieurs sujets tiennent à cœur aux organisations syndicales :

La santé :

  • Renforcement des moyens pour la prise en charge des personnes âgées à domicile et en établissements
  • Amélioration de l’accès aux soins, aux spécialistes, à la prévention par l’ouverture de centres de santé ou de dispensaires (personnel médical et paramédical salarié, avec un cahier des charges établi par la collectivité selon les besoins locaux)
  • Développement de la mutualité : bien que nous revendiquions le 100 % sécu, et compte tenu des insuffisances des remboursements sécu, nous pensons qu’il faut développer l’accès à la mutuelle communale.

Le logement :

  • Renforcement des services d’aides à la personne communaux pour permettre le maintien de l’autonomie, chez soi.
  • Ouverture de places supplémentaires en foyers logements.
  • Engagement d’une réflexion sur la citoyenneté et le respect des personnes dans les établissements du 4ème âge.
  • Manque de 500 places en EHPAD dans le Doubs : Quelle action mener dans les communes sur ce sujet ?

Les transports :

  • Gratuité des transports publics : pour l’environnement comme pour le porte-feuille, nous pensons que les transports publics devraient être gratuits. Quelles actions mener pour y parvenir ?
  • Sécurité : rôle de la commune pour assurer le respect des trottoirs, des cheminements piétonniers, des pistes cyclables ... pour sécuriser le déplacement des personnes âgées dans tous les quartiers.
  • Services publics : le maintien des accès aux services publics de proximité est important. Les services locaux doivent être préservés (comme la poste d’île de France). Quelles actions mener pour enrayer la disparition des services publics de proximité ?

Loisirs et Culture :

  • Accès à la culture et aux loisirs des personnes âgées : quelles aides financières et matérielles apporter ?
  • Sports adaptés : comment les développer ?
  • Relations intergénérationnelles : quelles structures développer pour les favoriser ?

L'intersyndicale explique être "très attentive aux positions des candidats sur ces questions" et être "très intéressée par leurs réponses".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Sénatoriales 2020 : Nicolas Bodin et la liste « À votre écoute pour agir » (LUG)

1.659 grands électeurs sont invités à voter dimanche 27 septembre 2020 dans le Doubs pour élire trois sénateurs.  Parmi les cinq listes en lice,  celle de l'union de gauche  "À votre écoute pour agir" (LUG), est menée par le socialiste Nicolas Bodin, actuel vice président en charge de l'économie à Grand Besançon Métropole.

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura ce mardi

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     7.65
    légère pluie
    le 26/09 à 0h00
    Vent
    3.72 m/s
    Pression
    1009 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage