Salle retirée pour un meeting de Marine Le Pen dans le Jura : le FN demande l'annulation en référé

Publié le 15/02/2017 - 12:53
Mis à jour le 15/02/2017 - 17:42

Le Front national a saisi en référé le Tribunal administratif de Besançon pour lui demander d’annuler la décision du maire de Clairvaux-les-Lacs (Jura) de retirer « pour des raisons de sécurité » la salle mise à disposition pour accueillir ce vendred17 février 2017  un meeting de Marine Le Pen. « Le motif de la sécurité est absurde au regard de la jurisprudence… » commente ce mercredi une source frontiste. 

dernière minute

"Marine Le Pen, le Front National et l'association de financement électoral de Marine Le Pen ont saisi le tribunal administratif de Besançon mercredi. Le recours s'intitule +Référé liberté - Décision d'annulation par le Maire de la réservation de la salle des fêtes pour un meeting du Front National – Clairvaux-Les Lacs (39)+" a indiqué le tribunal administratif de Besançon.  

"Le juge a 48 heures à partir de mercredi 11h30 pour statuer. L'audience de référé-liberté se tiendra demain jeudi", a-t-on aussi indiqué. "D'un point de vue de la sécurité, notre petite commune de 1.500 habitants ne peut pas accueillir le meeting d'une personne présidentiable comme Marine Le Pen, qui attirera peut-être 1.500 à 2.000 personnes", a expliqué mardi soir Alain Panseri (sans étiquette). "Ma réaction serait la même pour toutes les personnes présidentiables comme elle".

"La jauge maximale de notre salle est de 600 personnes, donc il risque d'y avoir beaucoup de gens dehors", a-t-il encore dit, ajoutant que des appels à contre-manifester étaient apparus sur les réseaux sociaux. 

Le 1er février, la mairie de cette petite ville située à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Lons-le-Saunier avait loué la salle à une "personne individuelle pour une réunion politique publique", a aussi signalé le maire, qui explique n'avoir appris qu'une semaine plus tard qu'il s'agissait d'un meeting de la candidate du Front national à l'élection présidentielle. Interrogé mercredi matin, le FN n'avait pas souhaité confirmer l'information. 

"Le motif de la sécurité est absurde..."

"On connaît très bien les référés", avait commenté une source frontiste. "Le motif de la sécurité est absurde au regard de la jurisprudence extrêmement restrictive" concernant la liberté de réunion en matière politique, "selon laquelle c'est au préfet de démontrer que les forces de sécurité qu'il a à disposition sont insuffisantes au regard des événements qui vont se produire", a encore estimé cette même source, confiante sur l'issue du recours.

Mme Le Pen devait visiter un barrage puis tenir une réunion publique vers 18h30 vendredi soir à Clairvaux-les-Lacs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.44
nuageux
le 25/05 à 6h00
Vent
0.64 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
93 %