L'officialisation du rachat de la partie nucléaire de GE par EDF reportée

Publié le 01/12/2023 - 08:38
Mis à jour le 01/12/2023 - 08:38

L'officialisation du rachat de l'entité nucléaire de General Electric (GE) par EDF, qui devait initialement être annoncée et fêtée vendredi à Belfort, est finalement reportée, a appris jeudi 30 novembre 2023 l'AFP de sources concordantes.

 © Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort
© Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort

Des élus locaux et des salariés avaient reçu des invitations pour une cérémonie prévue vendredi et la venue du PDG d'EDF Luc Rémont était attendue. Toutefois, les ultimes détails de la négociation n'ont pas encore été réglés et l'événement est repoussé.

"Bonjour, veuillez noter (...) que l'événement envisagé demain 1er décembre n'aura pas lieu", indiquait jeudi un message adressé aux salariés. Plusieurs élus ont également été avertis du report de l'événement. L'accord définitif de cession de la branche nucléaire de GE à EDF avait été signé en novembre 2022. La réalisation de l'acquisition était alors envisagée pour le second semestre 2023.

"Les salariés sont pris en otage"

Interrogé par l'AFP en milieu de semaine, EDF avait indiqué être "tout proche" de la finalisation du rachat sans toutefois confirmer la date. "Qu'est-ce qui fait qu'à quelques heures de l'officialisation, après des mois de discussions, ça bloque ?", interroge Saïd Bersy, de la CGT, qui travaille dans l'entité fabriquant la turbine Arabelle. "On a même déplacé les turbines pour faire de la place dans l'atelier" pour la cérémonie, regrette Daniel Jeanblanc (CGT), regrettant l'annonce de son report par un simple mail laconique. "On aimerait une explication", interpelle encore Laurent Santoire (CGT), qui regrette l'absence de communication. "Les salariés sont pris en otage".

"La CFE-CGC regrette profondément de n'avoir aucune information officielle venant de la direction", abonde Laurent Humbert, du syndicat CFE-CGC. EDF et GE avaient annoncé en février 2022 "un accord d'exclusivité" pour discuter du rachat par l'énergéticien français de GE Steam Power, branche du conglomérat américain qui fabrique notamment les turbines Arabelle équipant les réacteurs nucléaires. Emmanuel Macron annonçait alors, depuis Belfort, la relance d'un vaste programme nucléaire français.

Infos +

Le périmètre du rachat comprend "notamment la fourniture des équipements pour les nouvelles centrales nucléaires, dont les turbines Arabelle, ainsi que la maintenance et les mises à niveau des équipements des centrales nucléaires existantes hors Amériques", avait précisé EDF. "Les turbines à vapeur de GE Steam Power peuvent notamment équiper les réacteurs de technologie EPR et EPR2 (European Pressurized Reactor) ainsi que les SMR (Small Modular Reactor)".

Selon une source syndicale, le rachat concerne environ 2.500 salariés en France (1.343 à Belfort), et 3.400 au niveau mondial.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.03
couvert
le 03/03 à 3h00
Vent
1.77 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
88 %