Loi sur l’égalité femmes-hommes : Barbara Romagnan sera co-rapporteure

Publié le 21/06/2013 - 17:46
Mis à jour le 22/06/2013 - 11:04

Barbara Romagnan a été nommée mardi 18 juin 2013 co-rapporteure du projet de loi sur l’égalité femmes-hommes qui sera présenté le 3 juillet et examiné à l’automne prochain. Plus particulièrement chargée du volet de l’égalité salariale, la députée PS du Doubs a commencé à mener des auditions nationales et locales avec des acteurs concernés par ce sujet.

 ©
©

pour une égalité salariale

"Militante sur ces questions depuis de nombreuses années, j’aurai à cœur d’accomplir cette mission, révèle Barbara Romagnan. J’ai été chargée plus précisément du volet relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et je dois dès lors travailler sur les enjeux suivants:

  • les congés, les droits et protections des parents salariés ou libéraux,
  • la conciliation de la vie privée et de la vie professionnelle,
  • le respect par les entreprises des obligations constitutionnelles et légales en matière d’égalité femmes-hommes,
  • la précarité des femmes au travail et les moyens à mettre en œuvre pour la combattre."

Dès cette semaine, la députée PS du Doubs a débuté des auditions à l’Assemblée nationale pour, précise-t-elle, "recueillir l’expertise et les propositions de divers acteurs mobilisés sur ces problématiques tels que des associations, des sociologues, des syndicats, des représentants d’entreprises, des inspecteurs du travail, des institutionnels ou politiques qui ont d’ores et déjà produits des rapports sur des sujets connexes… Localement, j’auditionnerai également des associations, syndicats et organisations dès le mois de juillet."

Et c’est dans le courant du mois de septembre 2013, qu’à l’appui de ces analyses et réflexions, Barbara Romagnan prévoit de proposer, avec la Délégation aux droits des femmes, des amendements et des améliorations du texte.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Le Sénat approuve l’inscription de l’IVG dans la Constitution, le Congrès réuni lundi

Les sénateurs ont largement voté mercredi 28 février 2024 en faveur de l’inscription de l’IVG dans la Constitution en des termes identiques à ceux de l’Assemblée, assurant de ce fait une "liberté garantie" aux femmes d’avoir recours à l’avortement. Cette modification de la Constitution doit désormais être soumise au Congrès qui se réunira dès lundi à Versailles.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

Salon du chiot à Besançon : la Ville “pas favorable à ce type d’événement”

AJOUT RÉACTION VILLE • Ce week-end à Micropolis se tiendra le Salon du chiot, qui proposera la vente de chiots et de chatons. Un événement qualifié de "foire à la souffrance" par les associations engagées dans la défense du bien-être animal qui dénoncent l’organisation d’un tel salon et demande son annulation. Une pétition a été lancée en ligne...

Le projet de Maison des femmes pour l’égalité à Besançon se concrétise

Dans le cadre de la future Maison des femmes pour l’égalité qui sera implantée à Besançon, le centre d’information sur les droits des femmes et des familles du Doubs et Solidarité Femmes organisent l'inauguration de l’association de préfiguration le dimanche 10 mars 2024 au Grand Kursaal de Besançon.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.89
couvert
le 02/03 à 12h00
Vent
3.02 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
62 %