Loi Travail : "les points qui faisaient blocage sont enlevés"

Publié le 15/03/2016 - 12:45
Mis à jour le 15/03/2016 - 12:45

Christophe Sirugue, député PS de Saône-et-Loire, pressenti pour être rapporteur du projet de loi Travail, a estimé mardi 15 mars 2016 que « les points qui faisaient blocage sont enlevés », au lendemain des annonces de Manuel Valls.

Christophe Sirugue était signataire avec Catherine Lemorton, présidente de la Commission des Affaires sociales de l'Assemblée, d'une lettre adressée au Premier ministre dans laquelle ils lui demandaient de modifier l'avant-projet de loi Travail.

"C'est presque un nouveau texte"

"Nous avions indiqué qu'il y avait des points qui méritaient absolument d'être corrigés", a rappelé M. Sirugue sur LCP. "Objectivement, dans la nouvelle mouture, c'est presque un texte nouveau, puisque les points qui faisaient blocage sont enlevés, les interrogations que nous avions sur plusieurs dispositifs - je pense aux congés pour motifs familiaux, je pense aux astreintes, je pense aux apprentis - disparaissent du texte".

La question du licenciement économique à préciser

"Je pense que nous devons faire le constat qu'il y a eu une écoute et que donc nous pouvons continuer notre travail parlementaire", a-t-il poursuivi, soulignant qu'"il y aura à l'évidence des amendements". "Je pense que sur la question du licenciement économique nous avons encore besoin de préciser les choses, mais que là nous pourrons le faire dans le cadre du débat parlementaire", a-t-il ajouté.

Acceptera-t-il d'être rapporteur du texte? M. Sirugue a indiqué qu'il fallait d'abord qu'il "le lise".

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Emmanuel Macron enjoint les oppositions réticentes à s’inscrire dans la voie de « compromis »

Les oppositions ont fraîchement accueilli l'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 22 juin 2022 qui, avant d'entamer ce jeudi un marathon international, les a enjointes à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives.

Un groupe Nupes à l’Assemblée ? le PS, EELV et le PCF refusent la proposition de J-L Mélenchon

Mise à jour • "La Nouvelle union populaire écologique et sociale devrait se constituer comme un seul groupe" à l'Assemblée nationale, a "proposé" ce lundi 20 juin 2022 Jean-Luc Mélenchon, inquiet que l'obtention de 89 députés par le RN remette en cause son "statut" de première opposition à Emmanuel Macron. La proposition a été déclinée par le PS, EELV et le PCF...

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.96
nuageux
le 25/06 à 12h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
17 %

Sondage