L'Opération escargot des taxis de Besançon en vidéo...

Publié le 12/12/2012 - 09:05
Mis à jour le 12/12/2012 - 09:08

Environ 200 taxis, selon la police et les organisateurs, ont mené une opération escargot mardi à Besançon pour protester contre une loi permettant aux établissements de santé d’effectuer un appel d’offres pour le transport des patients.

 ©
©

Ce cortège de taxis, venus essentiellement de Franche-Comté mais aussi d’autres régions de France à l’appel de l’Union nationale des taxis (UNT), de la Fédération nationale des taxis indépendants (FNTI) et de la Fédération française des taxis de province (FFTP), a défilé en début d’après-midi sur les grands axes de Besançon. "L’article 38 de la loi de financement de la Sécurité sociale 2013 permettra aux établissements de santé de faire un appel d’offres pour attribuer les transports de patients, dès que le décret sera sorti", explique Emmanuel Cuinet, vice-président de l’Union des taxis du Grand Besançon, affilié à la FFTP. Les régions Franche-Comté et Poitou-Charentes devraient tester en premier ce nouveau dispositif.

"Un seul transporteur aura alors la possibilité d’effectuer les transports de malades remboursés par les caisses d’assurances maladie", a-t-il ajouté, craignant la disparition d’environ "6.000 emplois en France". D’après M. Cuinet, "contrairement aux petites entreprises indépendantes, seules les grandes compagnies de taxis pourront faire baisser les prix et assurer le service, c’est elles qui remporteront les appels d’offres". À l’heure actuelle, les patients choisissent leur taxi.  "Le transport de patients représente entre 80 et 100 % de l’activité de certaines entreprises de taxis, notamment en zone rurale", souligne M. Cuinet.

Partis de la gare TGV Besançon-Franche-Comté, les manifestants ont ensuite posté une lettre à l’intention du président de la République. Quelques ambulanciers étaient également présents dans le cortège. Après avoir rejoint la préfecture du Doubs, ils devaient se rendre devant l’Agence régionale de santé (ARS), puis se disperser.

La vidéo de Léon Gamma avec Patrick Pagand, président de l'union des taxi du Grand Besançon : 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Dépistage du cancer du sein : « 40 % des cancers peuvent être évités » selon le docteur Rymzhanova-Coste

Sur la période 2020 - 2021, le taux de participation au dépistage du cancer du sein s’élevait à 52,7 % en Bourgogne-Franche-Comté. Des chiffres plus élevés qu’à l’échelle nationale, mais toujours insuffisants selon le docteur Raouchan Rymzhanova-Coste, médecin directeur du centre de coordination du dépistage des cancers de la région, situé rue Paul Bert à Besançon.

Hôpital public : une action spéciale ce mercredi autour de « La mère et l’enfant » devant le CHU de Besançon

Le syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon organise une action mercredi 28 septembre à 11h30 en soutien autour de la statue de « La mère et l’enfant » sur le parvis de l’établissement hospitalier. Objectif : soutenir l’hôpital public dont le CHU bisontin qui manque aujourd’hui de 300 infirmières et 150 aides-soignant(e)s, dénonce le syndicat dans un communiqué.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.69
nuageux
le 04/10 à 0h00
Vent
1.36 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
96 %

Sondage