Opération Tranquillité vacances : cinq questions à deux commandants de police de Besançon…

Publié le 04/07/2017 - 15:49
Mis à jour le 04/07/2017 - 18:43

À l’approche des départs en vacances d’été, les personnes s’absentant pendant plusieurs jours peuvent recourir au dispositif opération tranquillité vacances (OTV) afin de bénéficier de la surveillance de leur domicile ou de leur commerce grâce à des patrouilles de police. Nous avons posé nos questions à deux commandants de police à Besançon… 

 ©
©

maCommune.info : Combien d'habitants/commerçants se sont inscrits cette année à l'OTV ? 

Commandant Amaury Ferrier : "On compte pour l'instant 191 personnes inscrites pour bénéficier de l'Opération Tranquillité Vacances : il y a des personnes qui partent en vacances, mais aussi des personnes qui doivent s'absenter plusieurs pour leur travail, ce n'est pas un dispositif qui n'existe que pour les vacances, mais pour toute l'année.

En 2016, sur toute l'année, on comptait 463 inscrits." 

mC : Ce dispositif, permet-il de diminuer les chiffres du cambriolage de manière générale à Besançon ?

Commandant Amaury Ferrier : "A Besançon, tous dispositifs confondus, on note une baisse des cambriolages." 

mC : Quels sont les moyens à disposition de la police pour mener à bien l'Opération Tranquillité Vacances ?

Commandant Amaury Ferrier : "Il n'y a pas une équipe dédiée à ce dispositif. Les unités, les agents sont tous mobilisés sur cette thématique. Si une "équipe doit intervenir quelque part, elle peut ensuite jeter un œil aux domiciles des personnes inscrites. Cela se traduit par une vérification de l'état des fenêtres, des portes et du jardin. Il n'y a pas d'heure fixe pour surveiller les habitations, c'est très aléatoire de jour comme de nuit." 

mC : Y a-t-il déjà eu des cambriolages chez des personnes inscrites depuis la mise en place de ce dispositif à Besançon ?

Commandant Amaury Ferrier : "Oui, en 2015, un cambriolage s'est produit parmi les inscrits."

mC : Est-ce une solution 100% efficace aujourd'hui ?

Commandant Rachid Benazrine : "Il n'y a pas 100% d'efficacité. Dans cette opération, tout découle des moyens mis en œuvre par nos services et de la complémentarité entre police nationale et police municipale, mais aussi par les bons réflexes générés par la vigilance des voisins qui sont également un recours et un emploi non négligeable dans la lutte contre le phénomène des cambriolages."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Fulgurance du variant britannique dans le Doubs : le préfet pourrait prendre de nouvelles mesures prochainement

En seulement quelques jours, le nombre de tests positifs au variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs a explosé comme nous vous en informions sur maCommune.info mercredi 24 février. Le préfet du Doubs ainsi que l'ARS Bourgogne Franche-Comté surveillent cette évolution et renforcent les mesures et les contrôles.

143 affiches contre les violences sexistes et sexuelles exposées au tribunal de Besançon 

Le parquet de Besançon accueille une exposition inédite ce mois de février 2021. Des élèves de collèges, lycées et post bac de l'académie de Besançon ont réalisé des affiches dans le cadre du concours pour la prévention contre les violences sexistes et sexuelles. Les lauréats seront récompensés le 8 mars prochain. 

L’UFC-Que Choisir alerte sur les dangers de certaines encres de tatouage

À la suite des résultats de ses tests en laboratoire sur les composants des encres de tatouage, l’UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme ce jeudi 18 février et saisit la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) et l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) pour procéder au retrait et au rappel de nombreux produits.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.48
partiellement nuageux
le 26/02 à 12h00
Vent
0.82 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
52 %

Sondage