"Macron à Besançon, une insulte aux Francs-Comtois" selon Robert Sennerich (FN)

Publié le 27/09/2016 - 15:45
Mis à jour le 27/09/2016 - 15:45

L'ex-ministre de l'Économie Emmanuel Macron a inauguré le salon Micronora à Besançon ce mardi 27 septembre 2016 accompagné Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et adhérent au du mouvement "En marche". Pour Robert Sennerich, secrétaire départemental du Front national du Doubs, cette venue est "une insulte aux Francs-Comtois".

25_sennerich-robert.png
Robert Sennerich ©DR
PUBLICITÉ

"Arborant ce grand sourire qu’il a pu perfectionner au cours de l’été qu’il a passé sur les couvertures de Paris Match, Emmanuel Macron a prouvé qu’il n’était qu’un politicien sans envergure" introduit le secrétaire départemental FN. "Pendant qu’il était ministre, le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 364.000 et pas moins de 80.000 emplois industriels ont été détruits. S’en est-il expliqué ou excusé ?", se demande-t-il.

R. Sennerich poursuit qu'en Franche-Comté, "Macron avait promis que la vente d’Alstom Énergie n’entrainerait aucune suppression d’emploi (il y en a eu plus de 2000) et que le site d’Alstom Transports à Belfort ne connaîtrait aucune suppression d’emploi : c’est tout le site qui ferme finalement. S’en est-il expliqué ou excusé ?", questionne-t-il, en répondant que l'ancien ministre de l'Économie "a fait l’exact contraire de ce que la décence aurait dû l’obliger à faire, à savoir se faire tout petit à défaut d’admettre ses fautes. Il a trahi les habitants de notre région, mais ose pourtant venir pavaner ici, sans idée ni projet autre que celui de sa propre ambition." 

"Face à cette caste politicienne résignée et eurogaga", le Front national du Doubs enverra une délégation visiter le salon Micronora. "L’occasion pour nous d’exposer aux acteurs de la filière les solutions de bon sens du Front national pour arrêter le déclin industriel de la France, et notamment comment l’État aurait pu, en suivant nos conseils d’alors, préserver le bijou industriel qu’était Alstom."

Et de conclure : "Patriotisme économique grâce à des commandes publiques qui favorisent nos entreprises et donc nos emplois, protectionnisme intelligent, nationalisation d’Alstom via la Caisse des Dépôts et consignation : les solutions existent, elles demandent par contre de sortir du cadre rigide de l’Union européenne de Bruxelles qu’Emmanuel Macron semble lui idolâtrer."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.49
partiellement nuageux
le 22/10 à 18h00
Vent
2.15 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
94 %

Sondage