Macron aux sans papiers : "Vous avez des devoirs avant d'avoir des droits"     

Publié le 24/05/2021 - 16:25
Mis à jour le 24/05/2021 - 11:01

« Vous avez des devoirs, avant d’avoir des droits », a répondu le président Emmanuel Macron, interpellé vendredi dernier à Nevers sur le sort des sans papiers. « On n’arrive pas en disant +on doit être considéré, on a des droits+. On a une culture d’accueil et les choses se passeront bien si chacun fait son devoir, et dit -je respecte les règles, j’essaie de m’intégrer, j’apprends la langue) », a affirmé le chef de l’Etat.

"Les choses ne sont pas données. J'ai été pris à partie à plusieurs reprises. La France prend sa part dans l'immigration qu'il y a aujourd'hui, nous continuerons de le faire. On va continuer à investir pour héberger et
former mais il faut aussi que celles et ceux qui arrivent sur notre sol prennent leur part de devoirs pour faire l'effort sur la langue, pour faire l'effort pour les formations et ensuite pour avoir un travail, c'est la clé", a-t-il ajouté. "A ce moment-là, on arrivera collectivement à pacifier les choses, sinon, tous les esprits s'embrasent", a poursuivi Emmanuel Macron en marge d'un déplacement consacré à l'accès des jeunes à la culture.

"Ca fait huit ans que j'attends"

"Nous sommes un pays généreux mais on doit respecter les règles, on ne peut pas donner des papiers à tout le monde", a souligné le chef de l'Etat. "Ca fait huit ans que j'attends", a répondu un sans papiers. "Ca veut dire que vous ne remplissez pas les critères. On prend notre part, mais on ne peut pas accueillir tout le monde", a répliqué Emmanuel Macron, dans une phrase paraissant faire un lointain écho à l'affirmation demeurée célèbre, en 1989 par Michel Rocard alors Premier ministre socialiste, que la France ne pouvait pas "héberger toute la misère du monde".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Cigarettes plus chères et interdites : que contient le nouveau plan de lutte contre le tabagisme ?

Nouvelles hausses du prix des cigarettes ou extension des "espaces sans tabac" à la plage, au parc ou près des établissements scolaires : le gouvernement a présenté mardi 28 novembre 2023 un nouveau plan de lutte contre le tabagisme pour "relever le défi d’une génération débarrassée du tabac dès 2032".

Fonds européens agricoles en BFC : 13 député(e)s saisissent en urgence le ministre de l’Agriculture

Dans un communiqué du 28 novembre 2023, pas moins de 13 député(e)s de Bourgogne Franche-Comté (Renaissance, Modem et Horizons) se réunissent pour dénoncer le ”fiasco” de la gestion des fonds européens par la majorité régionale (PS) et la présidente de Région.

Macron ce vendredi dans le Jura : "Un nouveau plan d’action feu de foret a été formalisé"

+ Prise de parole du chef de l'Etat • Emmanuel Macron s'est rendu ce vendredi dans le Jura pour lancer son programme "Un jeune, Un arbre" qui doit permettre à chaque collégien de pouvoir planter un arbre, une démarche présentée par l'Elysée comme "symbolique, républicaine et avec une vocation pédagogique" sur les enjeux environnementaux.

Convention citoyenne pour le climat et la biodiversité : la Région place le citoyen “au coeur des décisions”

Le Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté a lancé sa première convention citoyenne pour le climat et la biodiversité ce vendredi 24 novembre 2023 à Besançon. Celle-ci a pour objectif, via un panel composé de 50 citoyens de la région, d’apporter des réponses "à la hauteur des enjeux environnementaux" par le biais d’un exercice citoyen démocratique.

Logement : la Ville de Besançon redéfinit les règles des nouveaux chantiers urbains

Vendredi 24 novembre 2023, la Ville de Besançon organise la 4e conférence des acteurs de la ville et de l’Habitat. L’occasion pour la municipalité d’échanger avec les professionnels de l'immobilier sur l'analyse du marché de l'immobilier bisontin et des enjeux pour la ville. À ce titre, elle prévoit d'ailleurs l’ouverture de nouveaux chantiers urbains qui permettront à terme de produire près de 4.000 logements.

Le Mont d’Or gardera sa boite en bois

La proposition de loi sur le recyclage a été débattue au Parlement européen. Il était question d’un éventuel remplacement des emballages en bois de certains fromages tels que le Mont d’Or ou encore le camembert par un plastique recyclé. Il n’en sera finalement rien, pour le plus grand plaisir de Christophe Grüdler, député européen et ancien conseiller départemental du Territoire de Belfort.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.58
couvert
le 30/11 à 0h00
Vent
0.67 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
90 %