Malgré leur statut militaire, les gendarmes pourront élire des représentants

Publié le 19/08/2010 - 07:03
Mis à jour le 19/08/2010 - 07:03

De nouvelles instances de représentation des gendarmes, de statut militaire et qui ne peuvent donc s'organiser en syndicats, sont mises en place par un arrêté du ministère de l'Intérieur publié mercredi au Journal officiel. C'est une grande première dans l'histoire de la gendarmerie.

Désormais, les gendarmes seront représentés à trois niveaux: compagnie ou escadron, groupement (département), et région de gendarmerie.

Au premier niveau, les gendarmes seront représentés par un président du personnel militaire et un vice-président, élus pour quatre ans par l'ensemble des personnels militaires de la compagnie ou de l'escadron.

Le rôle du président du personnel militaire sera, selon cet arrêté, d'«informer le commandement des préoccupations d'ordre professionnel, social ou moral qui intéressent les militaires qu'il représente, de donner son avis sur les aspects touchant aux conditions de vie et de travail au sein de leur formation et de participer à la circulation de l'information au sein des unités».

Au niveau du groupement de gendarmerie, seront désignés des référents pour les sous-officiers et volontaires et des référents pour les officiers.

Enfin, au niveau de la région de gendarmerie, des conseillers concertation seront nommés.

La gendarmerie, rattachée au ministère de l'Intérieur depuis le 1er janvier 2009, compte 90.000 officiers, sous-officiers et gendarmes-adjoints de statut militaire.

Le Conseil de la fonction militaire de la gendarmerie, instance nationale de la concertation en gendarmerie créée en 1990 et qui compte 79 représentants des gendarmes tirés au sort parmi les volontaires pour un mandat de quatre ans, est maintenue.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

GE Belfort : "Une énième fois, je demande au président de la République de s'emparer du dossier" (MG Dufay)

La présidente socialiste de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay en appelle "une énième fois" à Emmanuel Macron pour qu'il s'empare du dossier de General Electric (GE), le groupe américain qui s'apprête à supprimer 300 nouveaux postes en France, dont 240 à Belfort.

Secteurs médico-sociaux : une grève annoncée le 3 décembre prochain pour plus d’équité salariale

L'intersyndicale (CGT/SUD/FO/UNSA) appelle à la grève et à la manifestation jeudi 3 décembre 2020 afin de faire valoir le droit à l’égalité salariale pour tous/toutes dans la fonction publique hospitalière et dans les établissements médico- sociaux privés et associatifs. Une mobilisation est prévue à 14h00 devant le CLS Bellevaux,  29 Quai de Strasbourg à Besançon. Le cortège rejoindra l'ARS.

Eolane (77 salariés) placé en liquidation

Le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) a placé mercredi en liquidation judiciaire l'entreprise de matériel électronique Eolane Montceau, qui emploie 77 salariés à Montceau-les-Mines, a annoncé l'avocat des employés.

Le rêve européen pour quatre filles de l’ESBF

Depuis le lundi 23 Novembre 2020, c'est la trêve internationale pour les handballeuses. Les joueuses sélectionnées dans leurs équipes nationales ont chacune pu rejoindre respectivement leur sélection. Chloé Bouquet Valentini et Aïssatou Kouyaté ainsi qu'Aneta Labuda espèrent être qualifiées. Lara Gonzales fait déjà partie de l’effectif final avec l'équipe nationale espagnole. 

Banque alimentaire de Franche-Comté : une augmentation des demandeurs d’aide de 20% depuis septembre 2020

La prochaine grande collecte de la Banque alimentaire de Franche-Comté se déroulera les 27, 28 et 29 novembre 2020 dans tous les grands magasins de la région. Objectif : collecter des produits non périssables pour assurer les distributions en 2021 et assurer une demande de plus en plus importante… On en parle avec Michel Jeannin, chargé de communication de la Banque alimentaire de Franche-Comté.

Besançon : près de 500 personnes au rendez-vous contre les violences faites aux femmes (chiffres association)

Mise à jour • Dans le cadre de la journée internationale d'action contre les violences faites aux femmes (le 25 novembre), le collectif national #NousToutes avait appelé à se mobiliser ce samedi 21 novembre 2020 à Besançon comme partout en France. Au moins 500 personnes se sont retrouvées sur l'Esplanade des Droits de l'Homme selon Solidarité Femmes 25.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.13
ciel dégagé
le 30/11 à 18h00
Vent
1.09 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
86 %

Sondage