Manufacture Pequignet : qui sont les salariés-repreneurs de l'entreprise ?

Publié le 02/03/2017 - 10:44
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:36

Le tribunal de commerce de Besançon a retenu lundi 27 février 2017 l’offre de reprise de l’horloger de luxe Pequignet présentée par un groupe de quatre salariés, a annoncé un de leur représentants. Qui sont-ils ? A quoi ressemblera ce « nouveau départ » ? Réponses… 

 ©
©

"Nous sommes heureux autant qu’honorés de pouvoir annoncer ce jour que nous reprenons la maison Péquignet, manufacture de haute horlogerie française fondée  en 1973 par M. Emile Pequignet à Morteau. L’image même d’une marque de luxe authentique made in France.", déclare Dani Royer, président de Péquignet Horlogerie SAS. 

Qui sont les quatre salariés repreneurs de la manufacture ? 

Quatre cadres de la Société Péquignet, trois cadres commerciaux et un ingénieur, Aymric Vernhol, Bernard Espinas, Antoine Commissione et Dani Royer, "tous très attachés aux valeurs fondamentales de la maison, ADN de la marque, valeurs à l’origine de la solide réputation de ce grand nom français."

Quatre jeunes associés," issus du terroir mortuacien, berceau de l’horlogerie française". Mais aussi une équipe de 16 employés, "tous plus que jamais motivés pour relever ce nouveau challenge."

Un nouveau départ pour une continuité de la marque

L'objectif de quatre repreneurs est de "de relancer la marque Péquignet, de l’asseoir solidement, en continuant à porter une attention toute particulière au savoir-faire, à l’artisanat et à la qualité des matériaux de fabrication, dans le respect des valeurs même de la Maison de luxe de Morteau."

L’histoire continue ainsi autour des deux icônes :

  • Le Calibre Royal, propre mouvement maison, animant la gamme haute horlogerie.
  • La Collection Moorea incarnant la sobriété élégante et la complexité horlogère. 

"Soucieux de la pérénité de la marque et des modèles, nous nous engageons à reprendre l’intégralité des activités et garantissons un Service Après-Vente global", indiquent Dani Royer. "Nous mettons en place la nouvelle organisation, afin de relancer l’activité dans les meilleurs délais, et envisageons de proposer rapidement de nouveaux  produits dans le respect de la tradition Péquignet. Nous poursuivons l’aventure initiée par Emile Péquignet, étape par étape, sans précipitation… Tout n'est qu'une question de temps !", ajoute-t-il.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

En 2024, le salon Micronora fêtera ses 75 ans, ”l’heure du renouveau”

Thierry Bisiaux, président de Micronora et Fanny Chauvin, directrice de Micronora ont présenté mardi 26 avril 2024 la prochaine édition du salon des microtechniques Micronora qui se tiendra du 24 au 27 septembre à Micropolis à Besançon. Le thème de cette année : les microtechniques intelligentes. Déjà 90% des espaces exposants sont réservés…

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.73
partiellement nuageux
le 18/04 à 21h00
Vent
0.32 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
91 %