Marchaux : une bien étrange alliance à droite

Publié le 13/03/2008 - 18:29
Mis à jour le 13/03/2008 - 18:29

Manoeuvre politicienne qui risque d'influencer des électeurs au second tour...

Brigitte Vionnet et Roland Bardey se sont rudement combattus l\'année dernière pour obtenir la fameuse investiture UMP pour le canton de Marchaux. Face à l\'expérimenté encarté Bardey, la novice Vionnet connut 2 défaites dans cette bataille interne mais se lança dans une candidature dissidente via un groupuscule du Parti Radical, cornarqué par le conseiller général de Roulans, Yannick Dessent. Tout cela faisant désordre, Jean-François Longeot, ne s\'étant jamais caché de son aversion pour une 3e candidature de Bardey (eh oui, déjà 2 défaites en 1994 et en 2001!), a enjolivé la situation en accordant le label de son groupe d\'opposition "Doubs Avenir" aux 2 candidats, confiant dans le résultat des urnes prévu en faveur de sa protégée. La campagne fut dure avec des déclarations assassines des deux côtés et des fins de non-recevoir en vue du second tour. Les urnes ont parlé et ont contredit les prévisions. Alors retour en force du politiquement correct : pour sauver les apparences, l\'UMP étant une "grande famille", Vionnet soutient désormais officiellement Bardey dans un tract, après l\'avoir dénigré ces derniers mois ! Comprenne qui pourra, même ses électeurs du premier tour ?

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.43
légère pluie
le 01/12 à 15h00
Vent
1.87 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
98 %

Sondage