Mariage pour tous : Alain Chrétien, UMP, a voté … oui

Publié le 25/04/2013 - 11:06
Mis à jour le 25/04/2013 - 17:56

A l’instar des députés UMP Henri Guaino, Luc Chatel et Madeleine Dubois, le député-maire de Vesoul, Alain Chrétien, a voté mardi 23 avril "pour" le mariage pour tous… par erreur. " ... Je souhaitais voter contre", s’est-il aussitôt expliqué sur son blog.

 

 ©
©

erreur de manipulation

"Ce mardi 23 avril, l'Assemblée Nationale se prononçait en seconde lecture sur le projet de loi sur le mariage pour tous. Malgré une erreur de manipulation sur le boitier, je précise que je souhaitais voter contre, tout comme certains de mes collègues, notamment Henri Guaino et Luc Chatel qui ont fait la même erreur de manipulation que moi" a tenu à préciser ce même jour Alain Chrétien sur son blog consacré à son activité de député.

Pourquoi était-il contre ?

Il poursuit ses explications quant à son choix :"Je suis pour l'égalité des droits et donc favorable à l'amélioration du PACS par la création d'un contrat « union civile » qui n'intègre pas la notion d'adoption. J'ai d'ailleurs cosigné la proposition de loi de mon collègue UMP Daniel Fasquelle relative à l'institution d'une « Alliance civile » afin de compléter le cadre juridique existant du PACS". 

"Je pense que la question méritait un vrai débat national et surtout pas la précipitation à laquelle nous avons assisté ces derniers mois. C'est pour ces différentes raisons que j'ai souhaité voter contre", poursuit-il. Précipitation, le mot est bien choisi. Alain Chrétien n’aurait pas dû se précipiter pour appuyer sur le bouton de vote électronique même s’il n’avait qu’un temps infime pour le faire et mieux viser !

Quand Cahuzac se trompe en votant pour Hollande

Dans un article du Figaro intitulé "Pourquoi les députés se trompent parfois de vote", Le Figaro rappelle que des erreurs se produisent à chaque scrutin public. Ainsi, en première lecture de cette même loi pour le mariage pour tous, le président de l’UDI, Jean-Louis Borlo, qui était pour avait voté contre, et inversement l’UMP François de Mazières qui y était opposé avait appuyé sur le bouton "pour". La même mésaventure était arrivée à François Hollande à deux reprises, alors qu’il était député de la Corrèze, ainsi que le rapporte Le Figaro : "En septembre 2011 puis en février 2012, le député PS à qui Hollande avait délégué son vote avait par erreur voté pour un texte du gouvernement Fillon. Le député en question n'était autre que… Jérôme Cahuzac."

Lire l’article du Figaro : ICI

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

500 euros de plus par mois pour les sages-femmes hospitalières : « Le protocole d’accord ne nous satisfait pas » (ONSFF en Bourgogne-Franche-Comté)

Une hausse nette de 500 euros en 18 mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.

Lutter contre la déforestation importée

La France veut faire de la déforestation importée une priorité lors de sa présidence de l'UE et a mis au point des outils qui permettent aux entreprises de ne pas acheter de matières premières contribuant à ce phénomène, a indiqué la secrétaire d'Etat Bérangère Abba. Un guide de bonnes pratiques des achats public a été édité en ce sens à destination des collectivités locales.

Marine Le Pen en visite à Vesoul le 25 novembre

Jeudi 25 novembre, Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national à l'élection présidentielle de 2022, se rendra à la foire de la Sainte-Catherine à Vesoul, où elle ira à la rencontre des habitants et exposants avant de tenir une conférence de presse, sur le thème de la France des oubliés et de l'aménagement des territoires.

Mineurs isolés étrangers en formation : « Quand on fait les choses dans le bon ordre, ça se passe bien quand les jeunes ont 18 ans » (E. Borne)

La ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion Elisabeth Borne était en visite ce mardi matin à l'Ecole de production de Besançon, qui forme des jeunes à partir de 15 ans, rencontrant des difficultés scolaires et personnelles, dont des mineurs étrangers isolés.

Qui sont les élus de Bourgogne Franche-Comté qui appellent à la réélection d'Emmanuel Macron ?

Tribune du JDD • Plus de 600 élus locaux, dont 400 maires, ont lancé samedi un appel pour soutenir la réélection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, en saluant "un quinquennat favorable aux territoires et aux communes", dans une tribune parue dans le JDD.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.17
légères chutes de neige
le 27/11 à 9h00
Vent
4.95 m/s
Pression
993 hPa
Humidité
96 %

Sondage