Maroquinerie: Hermès inaugure sa seizième manufacture française dans le Doubs

Publié le 06/04/2018 - 13:57
Mis à jour le 06/04/2018 - 14:12

Le groupe de luxe Hermès a inauguré ce vendredi 6 avril 2018 une nouvelle manufacture à Allenjoie dans le Doubs, sa seizième sur le territoire français entièrement dévolue à la maroquinerie, afin de répondre à la forte demande mondiale pour ses sacs.

luxe-logo-hermes-1233045995.jpg
©dr

"Cette inauguration montre notre attachement à la production artisanale et à la création d'emplois en France. Elle est révélatrice de l'attrait pour la qualité de nos savoir-faire", a résumé Axel Dumas, président d'Hermès. C'est une zone d'activité immergée dans la nature qui accueille ce nouvel atelier du sellier-maroquinier, un grand bâtiment en bois de 5.800 m2 baigné de lumière naturelle pour favoriser le travail des artisans, qui ont vue sur des collines boisées.

Une centaine d'entre eux travaillent déjà sur le site - dont la moitié encore en formation - et sur un seul modèle: le Kelly, un des deux sacs emblématiques d'Hermès, également le plus difficile techniquement à
fabriquer. A terme, l'unité devrait faire travailler 250 maroquiniers. "Les artisans commencent tous à se former sur le Kelly, car quand on sait faire le Kelly, on peut faire tous les autres sacs de la maison", précise à l'AFP M. Dumas, rappelant que chaque sac Hermès est fabriqué de bout en bout par le même maroquinier, qui appose discrètement sur un des soufflets de côté ses initiales ou une marque personnelle.

Hermès, du "Made in France" bien implanté à l'international

La maroquinerie du groupe Hermès est entièrement "Made in France" et les ventes de sellerie-maroquinerie, son activité-phare, ont représenté en 2017 la moitié de son chiffre d'affaires total de 5,5 milliards d'euros. Allenjoie devient la troisième manufacture d'Hermès dans le pays de Montbéliard, avec Seloncourt, ouverte en 1996, et Héricourt, inaugurée en 2016. Ce pôle franc-comtois devrait employer d'ici à 2023 un total de 780 artisans-maroquiniers. Ces derniers sont notamment formés localement en partenariat avec l'Ecole Boudard (à Bethoncourt) et le Lycée des Huisselets (à Montbéliard).

Le groupe Hermès compte un peu plus de 300 magasins "exclusifs" dans le monde. Il emploie plus de 13.400 personnes, dont 8.319 en France. L'an dernier, plus de 400 personnes ont été recrutées dans l'Hexagone.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Fraude à la carte bancaire et crise sanitaire : les consommateurs font toujours plus les frais de fraudes

Alors que les paiements par carte bancaire "sans contact" et par internet se sont imposés avec la crise sanitaire comme des mesures barrières pour freiner la progression de la Covid-19, l’UFC-Que Choisir rend publique une enquête exclusive qui montre que 30 % des fraudes ne sont pas remboursées par les banques. En conséquence, et devant le risque accru d’escroqueries, l’association saisit les pouvoirs publics pour obtenir enfin le plein respect des droits des consommateurs, apprend-on dans un communiqué du 22 octobre 2020.

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.

« France Relance » : quelles sont les premières entreprises retenues en Bourgogne-Franche-Comté ?

30 projets d'investissement productif • En visite ce jeudi 15 octobre 2020 à Dijon dans le cadre  du déploiement de "France Relance", Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a salué les 30 premières entreprises de Bourgogne-Franche-Comté  lauréates du "Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires". Les 30 projets représentent 20 millions d’euros de subventions d’État pour un total de 115 millions d’euros d’investissements dans la région.

L’aménagement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises affectées par la crise sanitaire

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont échangé mardi 13 octobre 2020 avec les acteurs économiques sur les différents dispositifs de soutien aux entreprises, notamment en matière d’échéances fiscales et sociales.

IP-IP, une nouvelle coop digitale des entrepreneur.es du numérique en Bourgogne Franche-Comté

Les Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE) de Bourgogne Franche-Comté lancent une nouvelle filière pour accompagner les porteurs de projets et les entrepreneur.es du secteur du numérique régional dans un cadre coopératif et sécurisant. Créer un collectif d’entrepreneur.es numériques réunis sous un label commun, c’est le pari des CAE de Bourgogne - Franche-Comté concrétisé par la naissance de la Coop digitale IP-IP. Avec pour objectif de leur permettre de faire "plus vite, plus fort, plus grand"...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.15
couvert
le 22/10 à 15h00
Vent
2.82 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
90 %

Sondage